Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Une évangéliste enlevée au Mali par Aqmi

WEB BEATRICE STOCKLY SWISS MALI KIDNAPPING AHMED OUOBA : AFP AI

Béatrice Stockly, une Suissesse enlevée à Tombouctou (Mali) par Aqmi le 7 janvier 2016 © AHMED OUOBA / AFP

Sylvain Dorient - publié le 28/01/16

Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique l'enlèvement de Béatrice Stockly le 7 janvier dernier. La Suissesse est accusée de "détourner de l’islam" les Maliens.

Dans une vidéo, l’organisation terroriste Al-Quaïda au Maghreb islamique revendique la capture de Béatrice Stockly. La Suissesse est présentée, revêtue d’un voile noir dans une vidéo visionnée par l’AFP, et précise qu’elle a été enlevée trois semaines plus tôt à Tombouctou. Un homme encagoulé ajoute : “Nous, Al-Qaïda au Maghreb islamique, revendiquons l’enlèvement de cette infidèle évangélisatrice, Béatrice Stockly, qui par son action a détourné beaucoup de l’islam. […] C’est quelque chose dont même l’armée française est incapable dans cette cité ancienne [Tombouctou, ndlr]”.

Plus dangereuse que l’armée française !

Malgré lui, le djihadiste fait l’éloge de la persévérance de cette quadragénaire, qui a déjà été enlevée en 2012 et détenue une dizaine de jours. C’était avant l’intervention militaire française au Mali, et malgré l’influence des imams radicaux à Tombouctou, la Suissesse était très appréciée de la population locale pour les actions sociales qu’elle menait. Elle évangélisait aussi ouvertement les personnes qu’elle accompagnait. Au terme de sa première captivité, elle aurait promis, selon Aqmi, de cesser toute forme de prosélytisme, mais elle est revenue à Tombouctou dès janvier 2013, quand les islamistes ont été chassés de la ville suite à l’intervention militaire française.

Menace terroriste toujours présente

Trois ans après, plusieurs groupes djihadistes, comme Aqmi ou Ansar Dine, continuent à sévir. Ainsi, le 15 janvier 2016, une embuscade près de Goundam, dans le centre du pays, contre un convoi de vivres a fait deux morts et trois blessés parmi les soldats maliens ; quatre assaillants sont morts dans l’assaut et trois autres ont été blessés et capturés. Dans la nuit du 19 au 20 janvier, trois gendarmes ont perdu la vie dans une embuscade près de Mopti, là encore en plein cœur du Mali.

Tags:
enlevementIslammali
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement