Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Que retenir des vœux annuels du chef de l’État aux armées ?

François Hollande visite l'école militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan avant de présenter ses vœux aux armées, le 14 janvier 2016 © DAMIEN MEYER / POOL / AFP
French President Francois Hollande visits the military school of Saint-Cyr-Coëtquidan in Guer before delivering New Year's wishes to French Army in Guer, western France , on January 14, 2016. / AFP / POOL / DAMIEN MEYER
Partager

Par des vœux tant officiels que personnels, François Hollande a rendu hommage aux armées.

François Hollande est venu aujourd’hui rendre hommage à une institution sur laquelle il s’est constamment appuyé et dont les succès sur les théâtres d’opérations extérieurs symbolise l’une des fiertés de la présidence. Ce fut l’occasion pour lui de féliciter le général de Villiers, chef d’état-major des armées. Son discours personnalisé, qui a évoqué sa propre scolarité en tant qu’élève-officier au 4e bataillon de l’école spéciale militaire, a souligné le rôle de Saint-Cyr comme matrice de la formation des officiers et grande école du commandement.

D’un point de vue géopolitique, le chef de l’État a nommé les trois fronts majeurs sur lesquels opèrent actuellement les troupes françaises : le théâtre intérieur, le Sahel et le Moyen-Orient. Les effets obtenus par l’emploi des forces spéciales ont été remarqués. Les forces françaises devraient réduire un peu leurs effectifs en Afrique de l’Ouest. Serait-ce au profit d’un renforcement de leur présence au sud de la Libye ? La question n’a pas été évoquée. Le dernier point à retenir est celui de l’importance de l’institution militaire dans le renforcement de la cohésion nationale. À cet égard, le développement du service civique, du service militaire volontaire et de la réserve opérationnelle – dont l’effectif sera porté à 40 000 hommes – devrait participer à cette tâche. Le discours a été bien accueilli par la communauté militaire, qui sait qu’elle sera très fortement sollicitée pour son action au cours de l’année à venir.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]