Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconActualités
line break icon

“Tuez-nous tous, musulmans et chrétiens, ou laissez-nous en paix ”

© DR

Vatican Insider - Publié le 24/12/15

Un groupe de musulmans a empêché un massacre de chrétiens au Kenya

« Tuez-nous tous, musulmans et chrétiens, ou laissez-nous en paix». Par ce geste de bravoure et de folie lucide, un groupe de musulmans a évité le énième massacre de civils chrétiens  par le groupe djihadiste somalien al-Shabaab au Kenya.

Le groupe se trouvait à bord d’un autobus près de El Wak, au nord du Kenya, à quelques kilomètres de la frontière avec la Somalie. Soudain les miliciens ont attaqué le véhicule et intimé l’ordre aux passagers de descendre: les chrétiens d’un côté et les musulmans de l’autre, selon un rituel devenu malheureusement courant dans cette région de l’Afrique. A genoux, avec une mitraillette sur la nuque et résignés à mourir, les Kényans, qui retournaient chez eux  pour la fête de Noël, ont été miraculeusement sauvés par la réaction inespérée de leurs compatriotes musulmans, qui se sont interposés  entre eux et les terroristes, faisant office de boucliers humains. Un geste qui a provoqué la fuite des assaillants, surpris par tant de courage.

Pendant  l’attaque, prises de panique, deux personnes dont on ignore la religion, ont tenté de s’échapper et ont été tuées. Le conducteur et deux autres passagers ont été blessés, mais leur vie n’est pas en danger.

Une réaction extrême qui démontre que la population du nord du Kenya, notamment musulmane et d’origine somalie, en a assez des attaques répétées des milices djihadistes de al-Shabbab, qui provoquent l’exode des chrétiens (et pas seulement) de cette région aride du nord du pays.

En 2015,  justement après l’une des exécutions du groupe fondamentaliste islamique  qui ont procédé de la même façon (les agresseurs ont séparé leurs victimes en deux groupes, chrétiens d’un côté et musulmans de l’autre), plus de 2000 personnes (maîtres d’école, agents sanitaires) ont décidé de partir pour des raisons de sécurité. Un épisode identique, mais avec une fin bien plus dramatique, a eu lieu il y a un an, lorsque 36 chrétiens kényans, qui retournaient en autobus chez eux pour célébrer Noël avec leurs familles, ont été séquestrés par le groupe fondamentaliste. Ayant été incapables de réciter les versets du Coran, ils ont été assassinés. Et il y a 8 mois, un autre drame s’est déroulé au campus de l’Université de Garissa, où des terroristes somaliens ont assassiné 147 enfants « coupables » de professer une foi différente de celle des djihadistes.

Selon les services secrets kényans, au cours de trois dernières semaines, ce sont au moins  200 terroristes qui seraient entré dans le pays. Une raison de plus pour le président du Kenya de réaliser son projet désespéré de construire un mur tout au long de la frontière entre le Kenya et la Somalie, pour tenter de stopper la menace terroriste.

Tags:
Islamshebabsomalie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
CHURCH
Agnès Pinard Legry
Une messe dimanche... trois scénarios possibl...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement