Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le miracle du jubilé chinois de la Miséricorde

© Twitter @asianewsit
Partager

Une première en Chine : 10 000 fidèles se sont donné rendez-vous à l’ouverture de la Porte Sainte à Zhengding… sans la moindre arrestation !

« C’est un miracle ! Une protection du ciel ! », disent les catholiques locaux. « C’est un miracle », reprend le père Bernardo Cervellera, missionnaire du PIME (Institut pontifical des Missions étrangères) et directeur de l’Agence Asia News, résumant la cérémonie d’ouverture du Jubilé dans le diocèse de Zhengding, dans le Hebei près de Pékin. Le père Bernardo appartient à la communauté clandestine de Zhengding, l’un des diocèses les plus vivants du Hebei.

À l’ouverture de la Porte Sainte, dit-il, 10 000 catholiques chinois venant de Zhengding, mais aussi de Lingshou, Pékin, et Baoding, s’étaient rassemblés à l’extérieur de la cathédrale. Et pas une arrestation ! Une première…

Un vrai miracle, se réjouit le prêtre, la police était présente en face de l’église et n’a rien fait. Ni même pour arrêter Mgr Julio Jia Zhiguo, un pasteur de l’Église souterraine de Zhengding non reconnue par le gouvernement chinois. L’évêque est placé sous résidence surveillée pour s’être toujours refusé à adhérer à l’Association patriotique (AP), l’organisme qui contrôle la soumission des communautés religieuses au Parti. Mgr Jia, resté fidèle au Pape, a déjà subi de nombreuses incarcérations qui l’ont tenu éloigné de sa communauté pendant plusieurs mois.

« Incroyable, s’exclame une religieuse, qu’une telle foule ait pu se rassembler aussi longtemps et que personne n’ait été arrêté ! » Et, dans son article publié sur Asia News, le missionnaire commente : « Il est probable que plusieurs policiers en civil se soient mêlés à la foule, mais rien ne s’est passé ».

La situation des catholiques en Chine

Selon le Rapport de l’Aide à l’Église en détresse (AED), la situation de la communauté catholique de Chine est marquée par des arrestations, détentions, destructions d’églises, interdictions d’activités religieuses et consécrations épiscopales illicites (par le gouvernement chinois).

Des évêques « clandestins » et des prêtres, incarcérés sans chefs d’accusation, sont toujours portés disparus : l’évêque clandestin Su Zhimin, âgé de 80 ans, qui a disparu il y a 15 ans lors de sa garde à vue ; Mgr Cosmas Shi Enxiang, âgé de 90 ans, évêque « clandestin » de Yixian, détenu sans procès depuis 2001 ; le père Joseph Lu Genjun, vicaire général du diocèse « clandestin » de Baoding (province du Hebei), qui est en garde à vue depuis le 17 février 2006 ; et des dizaines d’autres prêtres de la communauté catholique non officielle.

Il a donc fallu beaucoup de courage aux catholiques chinois pour participer à la célébration de l’ouverture solennelle de la Porte Sainte à Zhengding. Une célébration commune à laquelle sont invités tous les diocèses du monde : une procession, la lecture de la bulle d’indiction du jubilé de la Miséricorde, l’ouverture de la Porte Sainte, suivie de l’Eucharistie.

Une célébration toute simple pour quasiment tout le monde, mais qui en Chine est un authentique miracle.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]