Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconArt & Voyages
line break icon

Quand la Maestà prend vie

Maestà d'Andy Guérif © Vincent Fribault

Maestà d'Andy Guérif

Maëlys Delvolvé - Publié le 04/12/15

Le cinéaste Andy Guérif reconstitue avec fidélité et ingéniosité les 26 panneaux de la Passion du chef-d’œuvre de Duccio.

Réalisée entre 1308 et 1311 pour le maître-autel de la cathédrale de Sienne, la Maestà de Duccio est l’un des plus importants retables de l’art italien. Œuvre monumentale de presque 5 m de hauteur, et autant en largeur, elle est peinte sur les deux faces : d’un côté, une Vierge en majesté (la Maestà à proprement parler), de l’autre, 26 compartiments représentant les scènes de la Passion.

Ce sont ces 26 tableaux que le réalisateur Andy Guérif a choisi de recréer. Pour chaque panneau, le décor mis en place par Duccio a été reconstitué fidèlement, et le cinéaste y fait évoluer des figurants qui s’animent avant de se figer un instant dans la position que leur a donnée le peintre. Un travail extrêmement précis et soigné, qui n’aura pas demandé moins de sept années de tournage avant de voir le jour ; les scènes ont en effet été réalisées une par une, entraînant à chaque fois la destruction d’un décor, puis la création d’un nouveau.

L’art de raconter la Passion

Dans ce tableau vivant, la caméra suit les scènes l’une après l’autre et guide ainsi le regard du spectateur, confronté à un sens de lecture particulièrement sinueux mis en œuvre par Duccio. Andy Guérif cherche à montrer comment ce magistral polyptyque raconte une histoire, en restituant tous les procédés narratifs élaborés par le peintre du Trecento. Parfois, plusieurs scènes se déroulent simultanément, ce qui oblige le spectateur à adopter un regard plus épars, tout comme dans un vrai retable, fractionné en de multiples panneaux.

Cette démarche de suivre les scènes une par une aboutit à un récit pathétique, qui passe également par l’expressivité et le dynamisme des personnages. Le prosaïsme, bien présent dans certains détails peints par Duccio, est également rendu chez Guérif par un bruit de fond perpétuel, signifiant l’agitation de la foule, et des dialogues très triviaux. Cela inscrit peut-être davantage l’œuvre dans son époque. Enfin, les costumes des figurants ainsi que les couleurs des décors rappellent précisément le chromatisme particulièrement riche de la peinture de Duccio.

https://www.youtube.com/watch?v=njKEo_rcC6E

Une œuvre théâtrale

Il s’agit pour le réalisateur de montrer, par le cinéma, la fabrique de l’image. Le recours au septième art est aussi un moyen de révéler la théâtralité de l’œuvre de Duccio. Ainsi, les personnages s’installent dans des décors dont les procédés et machineries ne sont pas sans rappeler ceux du théâtre médiéval.

Mais l’une des plus intéressantes réflexions menées par Guérif est sans doute l’attention qu’il porte aux lieux créés par Duccio. Si le peintre ne respecte pas la perspective, et conçoit souvent des décors aux proportions invraisemblables, le cinéaste choisit de reproduire ces ruptures d’échelle, non sans humour. Il oblige les personnages à se tordre dans tous les sens, et à se serrer dans des espaces particulièrement restreints.

Pendant une heure, le spectateur est plongé dans ce chef-d’œuvre de l’art sacré et apprend à le redécouvrir pour mieux contempler la Passion du Christ, avant un plan final éblouissant dévoilant l’ensemble du retable animé.

Maestà, La Passion du Christ, film expérimental. Retrouvez ici les séances en région parisienne.

Tags:
passion du christ
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement