Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Le bonheur de ne pas exister seul

Partager

Découvrez le titre « In over my head » tiré de l’album « We will not be shaken » de Costanza d’Ardia sorti en 2015.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

I’m thirsty

« La soif exprime le désir d’une chose, mais un désir tellement intense que nous mourons si nous en restons privés » (sainte Thérèse d’Avila).

La soif nous rappelle que pour vivre, nous devons recevoir quelque chose de l’extérieur, c’est un besoin que nous ne pouvons auto-satisfaire. La soif dont parle Jenn Johnson est la nécessité instinctive de remplir une sensation de vide infinie. Face à cet élan vital, nous pouvons adopter deux attitudes. La première est d’en subir la force, en absorbant les expériences de façon désordonnée, en se laissant gagner par l’obsession de ce qui nous manque, en tentant de transformer la réalité pour qu’elle nous convienne toujours.

Ou bien nous pouvons considérer que la soif est une potentialité incroyable, capable de pousser tout notre être vers l’éternel. En effet, lorsque l’homme réalise que son désir le plus profond est de connaître Dieu, un horizon infini de possibilités d’être heureux s’ouvre alors à lui.

À l’aube, la voix de Jenn Jonhson se mêle au vent, le vide dont elle parle semble disparaitre. Sa chanson suggère que la meilleure façon de se désaltérer est de devenir une source d’amour pour les autres, car le bonheur n’existe pas quand on est seul.

Le titre « In over my head » est tiré de l’album We will not be shaken de 2015.

Costanza D’Ardia

cecilia Bethel-Music-We-Will-Not-Be-Shaken-cover-art
copyright bethel music