Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Face au sida, « à nous de faire croître l’esprit de responsabilité »

Partager

Winnie Nansumba a partagé son émouvant témoignage au pape François et à la jeunesse ougandaise sur la piste de l'aérodrome de Kololo à Kampala.

Dans l’après-midi du samedi 28 novembre, le Pape François a rencontré plusieurs milliers de jeunes Ougandais, sur l’aérodrome de Kampala. Il a écouté le récit de deux jeunes qui ont témoigné des ravages du sida et de la présence de milices qui tuent et enrôlent des enfants et des adolescents.

Très Saint-Père,

Mes frères,

Je m’appelle Winnie Nansumba, je suis née et je vis avec le VIH. J’ai 24 ans et je suis diplômée de l’Université de Ndejje. J’ai perdu mes deux parents avant l’âge de 7 ans. En 1999, j’ai suivi un protocole médicamenteux expérimental et j’ai dû me battre quatre ans durant contre la rougeole ou la pneumonie. En tant que jeune femme, je n’ai jamais pensé avoir le droit d’être aimée et d’aimer en retour, à cause de ma maladie.

Telepace_HD___nov.28_13_20.ts.Still017

Je me suis souvenu des paroles du regretté Philly Bongole Lutaya, un célèbre musicien ougandais : « Levons-nous ensemble pour vaincre le sida ». J’ai réalisé que je peux utiliser mon histoire pour enseigner, inspirer et créer un changement positif.

Chers jeunes, nos corps sont le temple de Dieu et nous devons en prendre soin ! Dieu veut que nous ayons la vie en abondance (Jean 10, 10). La plénitude de la vie ne peut être vécue quand nous sommes opprimés, asservis et vivant dans une situation de péché. Nous devons respecter notre vie et celle des autres.

Agissons ensemble, adoptons de nouveaux comportements et jouons notre rôle dans la lutte contre le sida. Les jeunes vivant avec le sida ont besoin d’amour et de soutien et non de la pitié et du rejet. Le sida peut être prévenu et géré. Il est de votre responsabilité de savoir si votre voisin est séronégatif ou pas. À nous de faire croître l’esprit de responsabilité en témoignant de l’Amour de Jésus-Christ.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]