Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconÉglise
line break icon

Ni paix ni patrie pour les convertis

Nissar Hussain sur son lit d'hôpital © SUPPORT NISSAR HUSSAINS FAMILY / FACEBOOK

Sylvain Dorient - Publié le 24/11/15

La famille pakistanaise Hussain subit la violence de ses voisins musulmans depuis sa conversion. Et ce malgré son exil en Grande-Bretagne.

Le Pakistan défraie régulièrement et tristement la chronique pour les exactions qui y sont commises à l’encontre de la minorité chrétienne. Ce pays, à large majorité musulmane, possède une petite minorité chrétienne, qui connaît une situation précaire. C’est encore pire pour ceux qui, musulmans, se convertissent au christianisme : ils sont menacés de mort par leur entourage. De fait, la plupart des conversions sont clandestines.

Charia dans une banlieue anglaise

Nissar Hussain, son épouse et leurs six enfants vivent à Mannigham, une banlieue de Bradford. Cette famille, d’origine musulmane, s’est convertie au christianisme en 1996. Subissant toutes sortes de vexations de la part de leurs voisins musulmans, les Hussain ont témoigné de l’intolérance religieuse de leurs coreligionnaires auprès du Daily Mail en 2005, puis d’un documentaire de Channel 4, en 2008. Les attaques dont ils étaient la cible se sont alors aggravées. Les enfants étaient ostracisés dans les cours d’école, et les Hussain dénoncés comme apostats. En mars 2015, une altercation opposait M. Hussain et un homme qui avait insulté son épouse, ce qui valait au converti 12 heures dans un poste de police. Il avait demandé, à plusieurs reprises, à la police, de protéger sa famille.

Tentative de meurtre

Au mois de novembre, la situation s’est dramatiquement aggravée avec une tentative de meurtre : trois hommes ont attaqué M. Hussain à l’aide d’un manche de pioche, tentant de le frapper à la tête. Un voisin qui passait par là l’a sauvé : les trois voyous ont pris la fuite en le voyant arriver. Mais le père de famille, souffrant d’une fracture de la main gauche et du genou, a été hospitalisé. La police britannique a lancé un appel à témoin, et bien qu’une caméra de surveillance ait saisi l’agression, les coupables n’ont pas encore été appréhendés.

« Partir dans un quartier d’Anglais blancs »

Nissar Hussain explique au Daily Mail : « Notre vie ici a été sabotée, cela ne devrait pas arriver au Royaume-Uni ! Nous vivons dans une société démocratique ». Le père de famille se résout à quitter son quartier, pour « un quartier d’Anglais blancs », où les Hussain échapperaient aux campagnes de haine.

Tags:
Chrétienschretiens pakistanchristianismeconversiongrande bretagne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement