Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 01 décembre |
Saint Charles de Foucauld
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Ni paix ni patrie pour les convertis

WEB NISSAR HUSSAIN FAMILY CHRIS TIANITY © Support Nissar Hussain’s family Facebook-2

Nissar Hussain sur son lit d'hôpital © SUPPORT NISSAR HUSSAINS FAMILY / FACEBOOK

Sylvain Dorient - publié le 24/11/15

La famille pakistanaise Hussain subit la violence de ses voisins musulmans depuis sa conversion. Et ce malgré son exil en Grande-Bretagne.

Le Pakistan défraie régulièrement et tristement la chronique pour les exactions qui y sont commises à l’encontre de la minorité chrétienne. Ce pays, à large majorité musulmane, possède une petite minorité chrétienne, qui connaît une situation précaire. C’est encore pire pour ceux qui, musulmans, se convertissent au christianisme : ils sont menacés de mort par leur entourage. De fait, la plupart des conversions sont clandestines.

Charia dans une banlieue anglaise

Nissar Hussain, son épouse et leurs six enfants vivent à Mannigham, une banlieue de Bradford. Cette famille, d’origine musulmane, s’est convertie au christianisme en 1996. Subissant toutes sortes de vexations de la part de leurs voisins musulmans, les Hussain ont témoigné de l’intolérance religieuse de leurs coreligionnaires auprès du Daily Mail en 2005, puis d’un documentaire de Channel 4, en 2008. Les attaques dont ils étaient la cible se sont alors aggravées. Les enfants étaient ostracisés dans les cours d’école, et les Hussain dénoncés comme apostats. En mars 2015, une altercation opposait M. Hussain et un homme qui avait insulté son épouse, ce qui valait au converti 12 heures dans un poste de police. Il avait demandé, à plusieurs reprises, à la police, de protéger sa famille.

Tentative de meurtre

Au mois de novembre, la situation s’est dramatiquement aggravée avec une tentative de meurtre : trois hommes ont attaqué M. Hussain à l’aide d’un manche de pioche, tentant de le frapper à la tête. Un voisin qui passait par là l’a sauvé : les trois voyous ont pris la fuite en le voyant arriver. Mais le père de famille, souffrant d’une fracture de la main gauche et du genou, a été hospitalisé. La police britannique a lancé un appel à témoin, et bien qu’une caméra de surveillance ait saisi l’agression, les coupables n’ont pas encore été appréhendés.

« Partir dans un quartier d’Anglais blancs »

Nissar Hussain explique au Daily Mail : « Notre vie ici a été sabotée, cela ne devrait pas arriver au Royaume-Uni ! Nous vivons dans une société démocratique ». Le père de famille se résout à quitter son quartier, pour « un quartier d’Anglais blancs », où les Hussain échapperaient aux campagnes de haine.

Tags:
ChrétiensConversiongrande bretagnePakistan
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement