Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Burkina Faso : La Commission épiscopale Justice et Paix sensibilise à la veille des élections

© AHMED OUOBA / AFP PHOTO
Burkina Faso presidential candidate Roch Marc Christian Kabore (C) waves during a campaign meeting on November 8, 2015 in Bobo Dioulasso. Campaigning kicked off on November 8, in Burkina Faso ahead of a crucial November 29 national vote, which interim leader Michel Kafando said will be key to "consolidating democracy" weeks after a foiled coup hit the west African country. Seven of the 14 candidates played important roles in the fallen regime, without backing Compaore to the end. Roch Marc Christian Kabore and Zephirin Diabre, considered the frontrunners, are both former government ministers. AFP PHOTO / AHMED OUOBA
Partager

Depuis le dimanche 8 novembre 2015, le Burkina Faso est entré dans une période de campagnes électorales en vue des élections présidentielle et législative prévues le 29 novembre 2015.

Les campagnes des élections présidentielles et législatives du 29 novembre au Burkina Faso se tiennent sans le président déchu Blaise Compaoré, aux affaires depuis 1987 jusqu’à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 qui l’a renversé.

Fidèle à sa mission d’être sel et lumière, et dans le sillage des actions déjà menées pour ramener la paix et la cohésion sociale dans le pays, l’Église-Famille de Dieu du Burkina Faso s’est encore investie pour un processus électoral réussi, ce à travers les différents démembrements de la Commission épiscopale Justice et Paix œuvrant dans les diocèses.

Sensibilisation des populations

C’est ainsi que la Commission Justice et Paix du diocèse de Kaya, situé dans le Centre-Nord du pays, a organisé une série de sessions de sensibilisation sur les élections couplées. Ont pris part à cette première session qui s’est donc tenue à Kaya, des délégués des départements de Kaya, des représentants des leaders politiques, des responsables coutumiers et religieux, des associations de jeunes, de femmes et de personnes en situation de handicap.

L’activité en question s’inscrit dans le cadre du « Projet d’assistance électorale au Burkina Faso », lequel projet consiste à apporter une assistance au renforcement des capacités organisationnelles, techniques, financières et opérationnelles des principaux acteurs impliqués dans le processus électoral, notamment la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Si cette dernière est la principale bénéficiaire de l’assistance électorale, il n’en demeure pas moins qu’il existe d’autres bénéficiaires comme le gouvernement et les institutions publiques, les partis politiques, les organisations de la société civile (OSC), les organisations de femmes, les médias et les institutions de formation électorale.

Les actions proposées par le projet ont pour but de permettre une conduite efficiente et pérenne du processus électoral libre, transparent, crédible et inclusif, conformément aux standards internationaux. En outre, il a bénéficié de l’appui du Programme de Nations unies pour le développement (PNUD) et d’autres partenaires techniques et financiers (PTF) participant audit projet.

Entre violence et reconstruction

La Commission Justice et Paix du diocèse de Kaya a été bénéficiaire du projet sur le renforcement des capacités des populations pour une participation citoyenne aux élections en vue de prévenir les conflits pré et post-électoraux dans la région du Centre-Nord. L’initiative est particulièrement importante dans le cas du Burkina Faso où un changement violent de régime est intervenu et où un nouveau système démocratique est en construction. C’est à cet effet que des sessions de sensibilisation en matière de prévention des conflits électoraux en faveur des différentes couches sociales seront organisées par la Commission épiscopale Justice et Paix.

Appui à l’éducation civique, à la communication, à la participation des femmes et à la mobilisation des électeurs, la prévention, la gestion des conflits et l’éducation à la paix constituent les principales composantes de ces sessions de sensibilisation, qui s’étaleront tout au long du processus électoral. C’est pourquoi au cours de cette première session de sensibilisation, il a été question d’une communication sur la prévention des conflits électoraux suivie d’échanges. Ce qui va permettre aux participants et participantes de repartir avec des informations pour la prévention des conflits électoraux et des débats de dialogue et de paix.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]