Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mon comportement sur les réseaux sociaux est-il cohérent avec ma foi chrétienne ?

© LDM
Partager

Les 10 questions à se poser avant de poster ses publications sur Internet.

Il fut un temps, j’étais très éloignée de l’Église. Je ne peux donc que mieux comprendre le ressenti des hommes et des femmes hors de l’Église à la lecture de certains contenus publiés sur Internet.

Bien entendu, on ne peut pas plaire à tout le monde. Sans oublier que la vérité peut parfois être difficile à accepter. Mais exprimer un point de vue difficile et être tout bonnement dénué de charité sont deux choses bien différentes.

Je ne sais pas s’il s’agit là du contrecoup d’un synode particulièrement haut en couleurs, ou de l’étrangeté surnaturelle qui plane toujours en cette période de l’année, mais ces derniers temps, on ne pourra pas dire que les esprits de part et d’autre ne se sont pas déchaînés sur Internet.

J’en ai le cœur brisé quand je pense à certaines personnes qui auraient pu s’intéresser au catholicisme depuis la visite du pape François mais ne franchissent pas le pas car la plupart d’entre nous (moi y-compris) n’ont pas vraiment atteint le même niveau de joie, d’humilité évangélisatrice et de confiance en Dieu dont le pape François a témoigné au quotidien.

N’en déplaise à certains, dans nos conversations en ligne, nos paroles sont entendues de tous. Point de discussions en privé à l’ère d’Internet. Tel que me l’a dit récemment l’une de mes sœurs : « Parfois, j’aimerais que les catholiques apprennent à user de leurs voix ‘intérieures ! ».

Nous sommes à tout moment suivis. Y compris par des personnes qui essaient de trouver le Christ dans notre comportement. Même les athées comprennent que notre attitude est la manifestation visible de Jésus dans l’Église. Malheureusement, lorsque ce n’est pas le cas, nous ne remplissons pas notre rôle pour le salut de l’âme. Tout en restant fidèles à nous-mêmes et à l’Église, nous pouvons agir en connaissance de cause.

Je vous propose de vous poser les 10 questions suivantes avant de poster quoi que ce soit sur le Web, que ce soit un billet sur un blog, un statut sur Facebook, un message sur Twitter ou sur un forum :

  1. Cette publication rapprochera-t-elle les autres de Dieu ?
  2. Cette publication est-elle vraie, charitable, et respectueuse ?
  3. Si quelqu’un en dehors de l’Église catholique la lisait, serait-il(elle) scandalisé(e) ?
  4. Suis-je en train de colporter des rumeurs ou de dire du mal de quelqu’un ?
  5. Me suis-je mis(e) à la place de la personne de laquelle je parle ? Ai-je réfléchi à ses sentiments, sa famille, et les différentes expériences de vie qui l’ont mené(e) à se comporter et penser de la sorte ?
  6. Serais-je tout aussi content(e) de cette publication dans une semaine, un mois ou deux ans ?
  7. Ma réponse est-elle motivée par une volonté de me justifier moi-même, ou par l’amour ?
  8. Cette publication apporte-t-elle de lumière au monde, ou plus de noirceur ?
  9. Est-il nécessaire ou utile que je partage mon opinion sur ce sujet dans ce forum ?
  10. Suis-je inspiré(e) par le Saint Esprit en publiant ce contenu ?

Pas sûre de me sentir très à l’aise quand je pense à certains commentaires que j’ai pu poster sur le web dans le passé !

Notre présence en ligne appelle au discernement. Bien entendu, ces questions très simples ne sont pas la panacée. Mais sans même se les poser, il suffit juste de prendre un moment avant de publier quoi que ce soit sur Internet pour prendre le recul nécessaire, au lieu d’être esclaves de réactions épidermiques, de la peur et de la colère.

Si vous avez d’autres questions à ajouter, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.