Aleteia

Manuel Capetillo : le toréador et acteur de séries devenu missionnaire

© wjllman /YOUTUBE
Partager
Commenter

L'assassinat d'un ami le plonge dans la dépression. Passé par l'ésotérisme, il a embrassé la foi catholique.

Il a parcouru le Mexique, les Etats-Unis et des pays d’Amérique centrale et du sud pour porter un message de paix, en prêchant la Parole de Dieu. Manuel Capetillo, ancien acteur et toréador mexicain, l’un des artistes les plus prisés des séries télévisées des années 80, avait touché le fond après une dépression à la suite de l’assassinat d’un ami et n’ayant pas trouvé de réponses dans les tarots, les horoscopes, l’ésotérisme et l’appel métaphysique, il se convertit au catholicisme.

Interviewé par Desde la fe, l’acteur a parlé de son amour pour la Vierge Marie et de sa dévotion pour le rosaire, l’unique arme pour combattre l’ennemi avec les secours de la grâce de Dieu, a-t-il affirmé. « Il y a 20 ans, j’ai fait une rencontre personnelle avec Jésus-Christ. Ayant tout eu dans la vie – célébrité, argent, succès – il me manquait quelque chose, intérieurement, et seul Dieu me l’a donné : amour et paix ; non pas cette paix qui vient de l’homme, mais celle d’En-Haut, et grâce à Lui je suis maintenant un homme comblé et me consacre à plein temps à propager son règne », a-t-il exprimé.

Être connecté avec le monde n’implique pas s’éloigner de Dieu, affirme l’ancien toréador (400 corridas à son actif !) ; bien au contraire, cela exige de se lever chaque matin avec plaisir et gratitude pour l’opportunité qui s’offre d’un jour nouveau, puisque que « chaque personne a une mission qui lui est destinée : la mienne était de quitter le monde du showbiz pour être missionnaire de paix et de justice ».

Une conversion qui a été tout sauf simple et facile, raconte l’ancien acteur, car il avait touché à l’ésotérisme il y a de cela quelques années et il a dû avoir recours plusieurs fois au Sacrement de la Réconciliation.

J’étais du genre à dire : à quoi bon se confesser à un prêtre si Dieu sait tout ? Mais quand le prêtre m’a donné l’absolution, j’ai senti que mon âme se libérait du péché tandis que mon cœur se remplissait de joie et de paix. Ce jour-là mes yeux se remplirent de larmes de bonheur ; je renaissais », a-t-il confié.

Cette conversion, Manuel Capetillo l’attribue à la Vierge Marie, dont il entendit l’appel dans les moments de prière et d’adoration devant Jésus Eucharistie. « Elle a affiné mon cœur et guéri mes blessures ; fort de son enseignement, je me suis mis à genoux et consacré à la prière du Rosaire, que je prie en famille, à tout moment. »

Manuel Capetillo assure que le Mexique et le monde entier traversent des moments catastrophiques, où il est porté atteinte à la famille, la vie humaine, la vie sacerdotale et religieuse. C’est pourquoi il exhorte à créer, dans chaque maison, de petits cénacles de prière. « Lire la Parole de Dieu en famille et motiver nos enfants à connaître, tout petits, les richesses de l’Église catholique, c’est notre devoir en tant qu’enfants de Dieu; retrouver nos valeurs chrétiennes dans ce monde sécularisé, c’est l’obligation de tout catholique », affirme-t-il.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]