Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

L’Eucharistie : de l’or dans les mains

MGR FRANÇOIS-XAVIER NGUYN VAN THUAN
© Phanxicô Xaviê Nguyễn Văn Thuận
Mgr François-Xavier Nguyên Van Thuân
Partager

Une leçon sur la présence réelle par le cardinal François-Xavier Nguyen Van Thuan.

Alors qu’il devait parler à des enfants qui préparaient leur première communion, le diacre Greg Kandra a décidé de s’adresser directement aux parents. Dans le contexte du synode sur la famille et en vue de l’Année de la famille, cette décision semble opportune, puisque les parents sont les premiers enseignants de la foi. Aleteia vous propose un résumé de son homélie à Méditer, partager et enseigner.

« Bienvenue aux enfants qui préparent leur première communion — et à leurs parents. C’est le début d’une expérience forte pour tous et je souhaite m’adresser à vous, parents, qui allez accompagner vos enfants sur ce chemin.

Les moments importants de la vie passent souvent très vite. Parfois, on les réduit à des listes de choses à faire. Et on en oublie le sacrement, que ce soit le mariage, le baptême ou la première communion.

C’est pourquoi j’aimerais que nous nous posions un peu.

L’Eucharistie est « la source et le sommet de la foi ». Ne l’oublions pas.

Au début des années 1970, François-Xavier Nguyen Van Thuan, archevêque de Saïgon, était considéré comme une sérieuse menace par les communistes. Il a été arrêté le jour de l’Assomption en 1975 puis jeté dans une prison du nord Vietnam sans procès, où il est resté 13 ans, dont neuf en isolement.

Il n’a pu ni célébrer la messe, ni recevoir l’Eucharistie pendant tout ce temps. Néanmoins, il est parvenu à faire une chose incroyable, qui doit nous rappeller la puissance de l’Eucharistie.

L’archevêque écrivait à ses amis pour leur demander de lui envoyer son « médicament » — des bouteilles de sirop contre la toux remplies de vin et de petits morceaux de pain. Il avait également fabriqué une petite croix qu’il cachait dans du savon.

Tous les jours, à 15 h, l’heure de la Mort du Christ, il versait quelques gouttes de vin dans la paume de sa main, mélangées à de l’eau, pour célébrer la messe.

Lors du Jubilée, en 2000, le pape Jean Paul II lui a offert un calice – cadeau inestimable pour un homme qui avait célébré la messe dans la paume de sa main pendant si longtemps. La même année, il a été créé cardinal. Sa cause de canonisation suit à présent son cours.

Voilà un homme qui avait véritablement compris combien la Sainte Communion est précieuse.

La Sainte Communion est avant tout un don, un don d’Amour.

L’Évangile (Mc 10, 35-45) nous enseigne que le Fils de l’homme est venu non pour être servi, mais pour servir. Il ne s’agit pas de recevoir, mais de donner, comme nous l’a montré le Christ.

Il y a quelques semaines, j’étais dans une petite ville dans l’Illinois. Les gens travaillent aux champs ou à l’usine. Ce dimanche, lors de la Communion, les fidèles s’approchaient de moi et tendaient leurs mains, les uns après les autres, pour recevoir l’hostie.

Et alors que j’y déposais le corps du Christ — je voyais ces mains usées, abîmées et j’ai réalisé, sans doute plus que jamais, ce que signifie véritablement ce sacrement.

Cela m’a transformé. Jamais je n’avais vu des gens prendre l’hostie avec autant de tendresse et d’amour.

La communion possède une grâce bouleversante et il ne faut pas qu’elle devienne une simple photo dans l’album familial, un menu ou une liste d’invités de plus à préparer…

Rappelez-vous : Celui qui est venu ne l’a pas été pour être servi, mais pour servir. Rappelez-vous Mgr Francis-Xavier Nguyn Van Thuan.

Ce sacrement que nos enfants se préparent à recevoir est un miracle et un mystère. Un don d’Amour incommensurable. »

Regardez ici une vidéo sur la canonisation du cardinal Van Thuan

Greg Kandra est diacre et journaliste. Il a collaboré à CBS News pendant plus de 20 ans. Il est diacre permanent du diocèse de Brooklyn et blogueur sur The Deacons Bench.