Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment invoquer Dieu dans la détresse ?

© DR
Partager

Les conseils de Thomas a Kempis dans son célèbre ouvrage « L’Imitation de Jésus-Christ ».

Voici ce que nous révèlent les méditations de Thomas a Kempis dans son grand classique L’Imitation de Jésus-Christ :

  1. Le Disciple Que ton nom soit béni pour l’éternité, Seigneur, car Tu as voulu me mettre à l’épreuve par cette détresse.

Et puisque je ne peux l’éviter, que pourrais-je faire d’autre si ce n’est m’en remettre à Toi pour que Tu m’apportes Ton soutien et me changes pour mon bien ?

Seigneur, je suis en pleine détresse ; mon cœur est en désarroi à cause de cette passion qui le tourmente fortement.

« Que dirai-je maintenant », ô Père bien aimé ? Mon âme est troublée. « Délivre-moi de cette heure » (Jean 12, 27).

Tu as permis que j’atteigne cette détresse d’âme pour que Tu sois glorifié lorsque j’aurai été très abattu et que Tu m’auras délivré.

Daigne, Seigneur, venir à mon secours parce que, pauvre créature, que puis-je faire et où irai-je sans toi ?

Donne-moi la patience, Seigneur, une fois encore. Étends-moi ta main, mon Dieu, et je n’aurai pas peur, quelle que soit la puissance de ma détresse.

  1. Que dirai-je dans l’état où je suis ? « Seigneur, que Ta volonté soit faite. » J’ai bien mérité l’angoisse et l’affliction dans lesquelles je me trouve (Matthieu 6, 10).

Il faut que j’en souffre ; et pourvu que ce soit avec patience, jusqu’à ce que cesse la tempête et que vienne le calme.

Ta main toute-puissante a le pouvoir d’éloigner de moi cette tentation et d’atténuer sa violence, pour que je ne succombe pas. Comme tu l’as fait pour moi à maintes reprises déjà, mon Dieu, donne moi Ta miséricorde.

Et tandis que ce changement m’est difficile, il ne l’est en rien pour Toi ; « Parce qu’il est l’œuvre de l’Éternel » (Psaume 76, 11).

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]