Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconSpiritualité
line break icon

Événement. Rencontre exceptionnelle au couvent Saint-François autour de la « Vie » retrouvée du religieux d’Assise

Yann Caradec-cc

Michael Lonsdale

Maëlys Delvolvé - Publié le 26/09/15

Le jeudi 15 octobre prochain aura lieu une soirée exceptionnelle au couvent Saint-François, à Paris, en présence de Jacques Dalarun, François Cheng, Michael Lonsdale et Anne Soupa. L’occasion de revenir sur la découverte extraordinaire d’un manuscrit inédit.

On connaissait la première biographie de saint François, écrite deux ans après sa mort, en 1228, par le frère mineur Thomas de Celano. Cette Vie du bienheureux François avait été complétée par un recueil de miracles et de souvenirs de la vie du saint, de la main du même auteur, à la fin des années 1240.

Négocations secrètes avec la BNF

En 2007, Jacques Dalarun, médiéviste et spécialiste des écrits franciscains, recueille divers fragments qui lui font supposer l’existence d’un autre récit écrit après 1232, dont le style s’apparente à celui de Thomas de Celano. En septembre 2014, son ami Sean Field, historien américain, l’avertit de la mise en vente d’un manuscrit sur Internet, comprenant une Vie de saint François. Après avoir consulté le site en question, le chercheur alerte la BNF avec laquelle il négocie l’acquisition de cette nouvelle pépite.

La découverte est de taille ; elle « tient du miracle », affirme le chercheur dans sa traduction des premiers fragments du manuscrit, parue aux Éditions franciscaines. Pour Jacques Dalarun, la réapparition du manuscrit est très stimulante car elle ouvre de nouvelles perspectives de recherche.

Un manuscrit unique en son genre

Quelle est l’originalité de cette nouvelle biographie ? Elle est une version revue et abrégée de la Vita prima de Thomas de Celano. Sa singularité tient à sa composition, puisqu’elle est divisée en différentes sections pour accompagner les frères dans leur prière des heures. Il est ainsi très touchant de voir qu’il s’agit d’un ouvrage à l’usage des disciples du saint.

La Vie retrouvée est surtout, comme le souligne Jacques Dalarun, un « profond remaniement de la première Vie du bienheureux François« . Elle n’est en effet pas un simple résumé de la Vita prima. Elle témoigne du recul dont l’auteur a pu bénéficier depuis son ouvrage précédent. Thomas de Celano insiste davantage sur la vie de pauvreté de saint François et sur son rapport à la création. Il montre que le Poverello ne se contentait pas de s’émerveiller devant la nature ; il éprouvait un sentiment de véritable filiation entre le Père et chacune de ses créatures. La contemplation chez saint François va au-delà du simple ravissement, nous rappelle l’hagiographe. Un modèle bien éloquent dans une année placée sous le signe de Laudato Si’

Des invités de renom

Le couvent Saint-François de Paris a donc choisi d’organiser une soirée spécialement dédiée à ce remarquable manuscrit, autour d’invités de marque : Jacques Dalarun bien sûr, mais aussi l’immortel François Cheng, le célèbre comédien Michael Lonsdale, et la bibliste Anne Soupa. Au programme : une présentation du manuscrit, ainsi qu’un témoignage plus personnel de François Cheng sur sa relation au Poverello, et des lectures du manuscrit par Michael Lonsdale. De quoi honorer l’incroyable découverte, dans la joie prochaine de la saint François.

Remerciements tout particuliers au frère Nicolas.

La Vie retrouvée de François d’Assise, par Jacques Dalarun, Éditions Franciscaines, 14,90 euros

Soirée exceptionnelle autour de la Vie retrouvée de François d’Assise, le jeudi 15 octobre à 18 h 30, au couvent Saint-François, 7 rue Marie-Rose, Paris 14e.

Tags:
assiseMichael LonsdaleSaint François d'Assise
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement