Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

L’armée pacifique du pape François entame ses manœuvres

Sebastien Dechamps-cc
Partager

Les paroisses et diocèses espagnols répondent concrètement à l'appel du Pape en faveur des migrants. Les évêques assurent la coordination de l'aide aux réfugiés.

Le pape François a appelé au début du mois « chaque paroisse, chaque communauté religieuse, chaque monastère et chaque sanctuaire d’Europe » à accueillir, chacun, « une famille de réfugiés ». Et maintenant, l’armée du Pape, l’armée de la foi et de la solidarité, se met en ordre de bataille pour répondre à son appel.

En Espagne, si Madrid, Barcelone ou Valence se sont déjà mobilisées la semaine dernière pour accueillir les réfugiés syriens, de nombreux autres diocèses ont suivi peu à peu et ont mis leurs installations et leurs bâtiments à la disposition des réfugiés. Le diocèse de Malaga, par exemple, a proposé un appartement vide de Caritas avec 120 places et l’archevêché de Valence a mis des logements lui appartenant à la disposition de cinq familles de réfugiés.

Travail et coordination

Il s’agit d’un premier geste, rapide pour aider dans la mesure du possible les réfugiés. Mais l’accueil de ces réfugiés ne s’improvise pas et assurer la coordination des aides est une urgence. Une solidarité sans coordination peut conduire à une organisation chaotique, d’où l’importance des différentes commissions qui ont été mises en place et ont déjà commencé à travailler dans les diocèses.

Dans une urgence de cette ampleur, la coordination n’est pas facile, compte tenu du nombre de personnes souhaitant aider et accueillir des réfugiés, mais ne savent pas comment. Caritas, la grande ONG de l’Église, sera chargée de canaliser ces aides paroissiales.

Un exemple concret de travail diocésain

L’évêque de Saint-Sébastien, Mgr José Ignacio Munilla, présentait aujourd’hui, au cours de la messe célébrée dans le Sanctuaire de Notre-Dame de Aranzazu une des façons d’accueillir des réfugiés dans un diocèse.

Tout d’abord connaître les disponibilités des paroisses, familles et communautés religieuses. Il appartient à celles-ci de faire part de leur intention d’accueillir les demandeurs d’asile d’Irak et de Syrie. Cet accueil aura une durée d’un an.

Pendant cette année-là, les familles d’accueil bénéficieront d’un accompagnement de Caritas, laquelle pourra leur fournir les moyens nécessaires pour assurer un accueil et une hospitalité qui soient corrects. C’est pourquoi, l’évêque demande que les familles et communautés puissent se présenter dans les paroisses et contacter les curés « lesquels se mettront en contact avec les services centraux de Caritas, en vue de la coordination nécessaire ».

Caritas se charge déjà de présenter ces demandes aux autorités et organismes chargés de coordonner l’accueil des réfugiés. L’évêque de Saint-Sébastien expliquait que, après avoir réalisé ce service d’accueil durant un an, Caritas se chargera de les reloger.

Voici la feuille de route résumée de l’armée de solidarité de l’Église : les familles désireuses d’accueillir des réfugiés doivent s’adresser aux paroisses ; les paroisses canaliseront et informeront des possibilités d’accueil les Caritas diocésaines et les Caritas diocésaines proposeront ces possibilités aux organismes chargés de la répartition des réfugiés.

Le pape François a appelé tout le monde à accueillir les réfugiés et les diocèses et les fidèles sont déjà au travail !

Adapté de l’espagnol par Élisabeth de Lavigne

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.