Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconActualités
line break icon

L’appel de Mgr Sako, un an après la tragédie de Mossoul et de la plaine de Ninive

Paul Malo / Aleteia

Mgr Sako in Erbil with nun light

Oeuvre d'Orient - Publié le 11/08/15

L’Oeuvre d’Orient partage le vibrant appel à la réconciliation nationale du le Patriarche Louis Raphael Sako aux membres du gouvernement irakien et au parlement. Une réconciliation sur des bases de loyauté envers l’Irak : une terre unie pour tout le peu

Un an après leur exode, les Chrétiens et les Yézidis vivent toujours dans des conditions physiques, psychologiques et sociales difficiles dans les camps, étant donné que leur terre est occupée et que leur culture est menacée d’extinction, avec la réalité de milliers de Musulmans irakiens morts et plus de trois millions de réfugiés, ainsi que des infrastructures quasiment détruites.

Les groupes extrémistes qui portent des habits religieux et font usage de la violence pour étendre leur pouvoir et leur idéologie sont un danger pour tous. Aussi, tous les politiciens et les membres du gouvernement devraient s’engager à entamer un dialogue approfondi et à développer des initiatives pour la réconciliation, le rétablissement de la confiance, ainsi que les relations de coopération pour la paix, car les opérations militaires seules ne sont pas suffisantes.
Cette réconciliation nationale devrait prendre racine sur certains principes fondamentaux très humains et structurels, car aucun projet sérieux, particulièrement un projet moral de réconciliation nationale ne peut aboutir, si nous n’avons pas une idée claire pour notre pays, un modèle pour l’État que nous prévoyons de construire, et un mécanisme efficace pour exécuter ce modèle.

Nos situations sont tragiques et les conflits font rage. Ce n’est un secret pour personne qu’il existe des forces qui souhaitent que cela se prolonge jusqu’à ce que tout explose !
Le danger et ses implications pourraient unir les fils et les filles de notre patrie ! La réconciliation reste l’unique option pour notre citoyenneté commune.
Le travail de réconciliation nationale est la base de tout. Il est la condition essentielle pour mettre fin aux conflits et pour restaurer la cohésion du tissu national. Cette réconciliation doit être initiée dans la franchise et la reconsidération de notre marche commune dans l’histoire. Cela commence par nous-mêmes, se transmet à nos frères et sœurs, et touche notre relation à Dieu.

La réconciliation avec nous-mêmes est l’ effort le plus profond pour accorder notre comportement extérieur avec nos convictions intérieures les plus honnêtes, sans oublier notre désir d’unité et d’harmonie.
La réconciliation avec nos frères et sœurs est basée sur la vision de l’autre comme un partenaire, et non pas un adversaire. Nous devons nous efforcer de construire une relation réelle et honnête avec l’autre par la compréhension, la reconnaissance, l’acceptation de l’autre, sans chercher à posséder ses biens ou à l’éliminer.

Qui plus est, nous devons sérieusement réfléchir sur la manière d’ouvrir les portes closes, d’abattre les murs, et de surmonter les barrières psychologiques, afin que nous nous regardions les uns les autres comme des personnes libres et responsables, dans le respect pour la diversité et les différences d’opinion. Ainsi, nous deviendrons plus forts et unis contre les forces qui essaient de nous diviser et de nous éloigner les uns des autres. Le pouvoir n’est pas seulement le leadership, l’exclusivité, la supériorité et la possession ; son objectif est de servir les hommes et leur bien commun, surtout pour ceux qui sont abandonnés et opprimés.

La réconciliation avec Dieu est une relation personnelle et sociale qui ne peut être atteinte qu’à travers la réconciliation avec nous-mêmes et avec nos frères et sœurs. Cette relation proche et pleine de respect avec Dieu nous permet d’atteindre la plénitude dans nos relations avec les autres. Il en découle un amour sans fin pour eux, une amitié, et le désir d’une société meilleure faite d’un dialogue ouvert et d’une coopération intense. La base véritable de toute réconciliation est la loyauté envers l’Irak – la patrie unie de tout le peuple, et non pas seulement de groupes ou d’individus.

  • 1
  • 2
  • 3
Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
5
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
6
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement