Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconActualités
line break icon

L’année trop longue des réfugiés de la plaine de Ninive

Dr / Fraternité en Irak

Vue ruelle camp Ashti

fraternite en irak - Publié le 11/08/15

Une année s’est écoulée, beaucoup d’espoirs ont été déçus, rappelle Faraj Benoît Camurat, président de l'association Fraternité en Irak, très active sur place au quotidien.

Cela fait un an aujourd’hui que plusieurs centaines de milliers de chrétiens, de yézidis, de kakaïs et de shabaks, se couchent chaque soir en pensant à leurs maisons entre les mains de Daesh. Au lieu de leur chambre, ils s’endorment souvent dans des bâtiments non terminés, parfois des mobile-homes et hélas, pour encore beaucoup de yézidis et de shabaks, des tentes. La promiscuité, le bruit des voisins et la chaleur de l’été les empêchent de s’endormir. Mais surtout ces réfugiés sont hantés par les images de leurs villages, ils postent en boucle des photos de leurs églises et de leurs temples sur Facebook.

Des hommes et des femmes qui forcent l’admiration

Un an plus tard, une question habite toutes les discussions : que faire ? Quitter l’Irak pour de bon, émigrer ? Emigrer définitivement ou juste le temps que la plaine de Ninive soit libérée ? Ou au contraire, rester avec l’espoir de rentrer chez soi ? Chaque famille se pose ces questions. Certains qui étaient partis au Liban ou en Jordanie sont déjà rentrés tandis que d’autres rêvent encore de prendre l’avion.

Dans cette tragédie, ces hommes et ces femmes forcent l’admiration. Comment ne pas être admiratif de cette veuve de Qaraqosh qui passe ses nuits à réconforter des familles réfugiées, de ces boulangers qui travaillent dès quatre heure du matin dans la boulangerie du camp ouverte grâce à Fraternité en Irak ou de ces prêtres qui s’occupent des camps de réfugiés comme des pasteurs veillnt sur leurs troupeaux ? Une année s’est écoulée, beaucoup d’espoirs ont été déçus. Lire la suite sur le site de Fraternité en Irak

Tags:
Chrétiens d'Orient
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement