Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

En quoi croit Marie : « Croire en Dieu me donne une espérance et une confiance immenses »

Marie 1 France 100 Visages

© Marie-Ève Bourgois

Marie-Ève Bourgois - 1 France 100 Visages - publié le 07/08/15

Sa vie vacille alors qu'elle n'a que 12 ans, quand un accident de voiture emporte sa mère sous ses yeux. Marie rejette alors Dieu et la religion, et sombre dans la dépression. Jusqu'à la rencontre avec son "super curé"...

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Elle me rejoint dans un café près de la cathédrale d’Amiens, les yeux pétillants et le sourire gai sous ses cheveux blonds. Sincère, elle me livre son histoire douloureuse et lumineuse sans tabous ni détours. Le 23 mai 2015, cette jeune femme a reçu le sacrement de confirmation en la cathédrale d’Amiens. Mais pour vivre cette journée auprès du Seigneur, elle a parcouru un long chemin. Portrait. 

Maman, Papa

Jusqu’à ses 12 ans, Marie est une petite fille heureuse. Elle est élevée à Versailles dans une famille catholique "pas tradi" aux côtés de sa petite sœur de neuf ans plus jeune. Son père est clarinettiste, sa mère pianiste. Elle a des amis, une scolarité normale, fait du catéchisme. Mais ce joyeux équilibre vacille lors d’un accident de voiture qui met fin à la vie de sa maman sous ses yeux. Un choc indescriptible, aggravé par l’amour que développe son père pour une autre femme six mois plus tard. "J’adorais Hélène et les garçons, je voyais bien qu’il se passait quelque chose !" Marie la timide au sourire joyeux devient Marie la rebelle mélancolique. On lui fait prendre des anxiolytiques et des antidépresseurs. À 12 ans, elle devient obèse et embrasse la dépression. Blessée au plus profond de son âme, elle rejette Dieu et la religion : "Je pensais qu’il était impossible que Dieu existe alors que maman était partie". Incapable de rentrer dans une église, elle n’abandonne pas pour autant la prière. À l’âge de 16 ans, fâchée contre son père, elle demande l’émancipation et commence sa vie d’adulte avec un apprentissage dans la coiffure, un petit ami et un appartement.

L’ex mari

Lorsqu’elle a 19 ans, la vie versaillaise exaspère Marie qui met le cap vers le Sud. Elle passe une première année prometteuse sous le soleil de Béziers. Mais elle réalise vite que les esprits sont plus fermés qu’il n’y paraît et ne peut ignorer le ressenti d’être une étrangère dans son propre pays. À 21 ans, elle abandonne son métier dans la coiffure : officiellement allergique aux produits mais officieusement ce sont les coiffeuses qu’elle ne supporte plus. "Je suis partie quand j’ai vu deux femmes de 45 ans se battre pour des serviettes mal pliées !" Un nouvel homme qui travaille dans la restauration entre dans sa vie. Ils se marient en 2005 parce qu’elle est enceinte : "Dans mon ex-belle-famille, on ne fait pas Pâques avant les Rameaux !". Elle donne naissance à un petit garçon et, deux ans plus tard, à une petite fille. Mais son mariage "bas de gamme" sera comme une fenêtre sur un avenir où son homme ambitieux laisse place à un homme violent. En mars 2008, l’histoire prend fin. Marie vient s’installer à Amiens pour retrouver son père et ses racines. Lire la suite sur 1 France 100 Visages

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement