Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 26 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconActualités
line break icon

La CEDH rejette la demande en révision des parents de Vincent Lambert

© BERTRAND GUAY / AFP

Viviane Lambert (C), the mother of a quadriplegic man who is currently on artificial life support in a hospital in France, takes part in a walk for life "Marche pour la vie", on January 25, 2015, in Paris. AFP PHOTO / BERTRAND GUAY

Philippe Oswald - Publié le 07/07/15

Les juges européens n’ont pas voulu se déjuger, mais d’autres recours sont lancés par les avocats des parents de Vincent Lambert, qui refusent son euthanasie.

Les juges de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) n’ont pas voulu reconnaître "l’erreur de droit" pointée par le juriste Grégor Puppinck (Aleteia). Ils n’ont pas non plus tenu compte d’autres "éléments nouveaux et décisifs", tel le fait, "attesté par plusieurs orthophonistes" (Gènéthique), que le patient avait "recommencé à manger et boire par la bouche".

La CEDH persiste et signe

Le 6 juillet, les juges européens ont débouté les parents de Vincent Lambert de la demande en révision qu’ils avaient déposée le 26 juin contre le jugement de cette même CEDH jugeant que l’arrêt du Conseil d’État autorisant de cesser l’hydratation et l’alimentation de leur fils ne violait pas la Convention européenne des droits de l’homme.
La CEDH persiste et signe, ce qui n’a rien de rassurant pour tous les Européens : "Pour Nicolas Hervieu, juriste spécialiste de la CEDH, cet arrêt va donc devenir ‘la jurisprudence de référence en matière de fin de vie’ pour les 47 États membres du Conseil de l’Europe", relève Le Monde. Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA, considère que la décision de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) concernant Vincent Lambert ouvre une brèche à l’interdit de tuer (Alliance VITA).

"L’affaire n’est pas terminée"

Mais les parents de Vincent Lambert et leurs avocats ne baissent pas les bras pour autant. "On se tournera vers d’autres institutions, nous avons d’autres recours sur le point de partir", a assuré l’un d’eux, Me Paillot, qui va notamment se tourner vers la justice administrative française pour contester le refus que Vincent Lambert, victime d’un accident de la route en 2008, soit transféré dans un établissement spécialisé pourtant prêt à l’accueillir. "L’affaire n’est pas terminée ; si la Cour croit pouvoir nous bâillonner, elle se trompe lourdement" (Le Figaro, Le Point).

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement