Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

La pop louange française reçue par le Pape : « Nous étions là pour tous les Français »

Hopen avec le Pape

© Hopen

Arthur Herlin - publié le 17/06/15

Rencontre avec les membres de Hopen, qui ont eu la chance d'échanger une heure durant avec le pape François.

"Oui pape François, nous réveillerons la France à l’appel du Christ et avec votre bénédiction ! Quelle grâce de vous avoir comme Pape !", pouvait-on lire jeudi 11 juin au soir sur la page Facebook du groupe de pop louange Hopen. C’était seulement quelques instants après leur rencontre exceptionnelle avec le Saint-Père, au cours de laquelle les membres du groupe Hopen, mais aussi Glorious, ont pu dialoguer avec lui en toute simplicité. Armand, l’un des membres du groupe, a accepté de nous raconter les coulisses de ce tête-à-tête inédit.

Qu’avez-vous retenu de cette rencontre incroyable avec le pape François ?
Armand : Nous en avons beaucoup parlé avec Glorious, nous avons été touchés par les mêmes choses… En particulier par ce que dégage le pape François, ce dialogue qu’il a avec Dieu, comme il le retransmet avec simplicité. Ce qui nous a fait beaucoup de bien aussi, c’est l’absence de protocole que nous essayons un peu de "casser" dans notre paroisse d’ailleurs ; François l’a fait dès qu’il est rentré : tout le protocole a été littéralement bousculé. Nous avions prévu une manière de nous adresser à lui et finalement tout s’est déroulé comme un "café de l’amitié". Nous avions l’impression d’être avec un ami, un grand-père, à discuter de la foi. Quand il reçoit Poutine, cela doit être autre chose ! Mais là, seulement par ce qu’il est, il a insufflé une atmosphère d’une profonde simplicité. À un moment donné, il est parti chercher des petits cadeaux et il nous a carrément demandé : "Vous voulez bien rester quelques minutes de plus pour que j’aille vous chercher quelque chose ?". Il est clair qu’on ne se voyait pas répondre : "Non, désolés, il faut qu’on aille manger une pizza dans Rome !". 

Il paraît même que vous l’avez accueilli en chantant ?
Oui !  Quand il est arrivé, nous n’étions pas du tout prêts ; j’étais moi-même allé rapidement aux toilettes avec Camille et David, notre curé, parce que nous avions 20 minutes d’avance. Nous avons commencé à les entendre chanter, alors nous sommes revenus en courant et là le pape François nous a fait à chacun des "câlins". Il remerciait tout le monde pour sa présence !

Est-ce vous qui avez filmé le message du Pape adressé aux Français ?
Oui c’est nous. En fait nous étions invités en tant que Glorious, Hopen et Lyon Centre. Non pas pour nous faire de la pub, mais pour porter cette nouvelle louange qui arrive en France. Nous étions là pour tous les Français et pas seulement pour notre propre groupe… d’où ce message !

Qu’en avez-vous pensé ?
François nous l’avait énormément répété qu’il priait pour la France et qu’il demandait aux Français de prier pour lui. Tout ce qu’il nous disait était plein d’espérance pour que la jeunesse se relève, pour le monde. S’il prie pour nous c’est parce qu’il porte le monde. Il a plutôt évoqué un dialogue avec nous tous à travers la prière : "Sachez que je prie pour vous, chrétiens de France, ou non-chrétiens, pour toute la France. Priez pour moi car ma charge est lourde aussi" ; c’était plus dans cet esprit que : "Je vais prier pour vous parce que la politique va mal" ou autre !

Qu’avez-vous fait à votre retour ?
Nous étions en tournée vendredi et samedi. Au milieu des concerts, nous organisons en général un temps de prédication, pendant lequel nous invitons les gens à prier… Cette fois, nous avons plutôt témoigné de notre rencontre avec le Saint-Père avec quelques photos. Et à la fin de cet intermède, nous avons demandé au public : "Est ce que vous parlez à Dieu ?", comme le Pape nous l’a demandé quand nous discutions ensemble. Notre rencontre avec le pape François était tellement récente, que nous n’avions même pas eu le temps de méditer dessus. Du coup, c’était assez incroyable, il y avait vraiment quelque chose de plus lors de ces deux dates…

Quel est votre programme à venir ?
Nous terminons tranquillement la tournée, plus qu’une quinzaine de dates ! Fin juillet, nous serons à Paray-le-Monial avec 600 enfants de 12 à 14 ans. En septembre, nous montons un projet réservé aux collégiens du diocèse de Lyon : tous les mercredi, nous passerons une heure et demi avec eux dans une forme ultra-adaptée et festive. Enfin, à la rentrée toujours, nous attaquons l’enregistrement de notre deuxième album qui doit sortir vers la fin de l’année scolaire 2016.

Vous venez d’ailleurs de sortir votre dernier clip "Nous Sommes"
Oui, nous l’avons sorti il y a quelques jours seulement. C’était le premier titre de notre album. C’est un clip assez dynamique… En guise d’introduction, nous sommes d’ailleurs avec Pape et nous saluons la caméra, ensuite Antoine embrasse le Saint-Père. Pendant le reste du clip, nous emmenons les gens avec nous sur les routes de notre tournée.

Un petit mot pour les lecteurs d’Aleteia ?
Oui, deux choses ! La première : priez pour nous, parce que ce que nous essayons de faire, c’est de vivre de Dieu, de L’annoncer. Et la seconde chose : passez du temps avec Dieu parce que Dieu passe du temps avec l’homme ; plus nous passons du temps avec Lui, plus Il en passe avec nous. C’est un peu le message de notre tournée !

Propos recueillis par Arthur Herlin

Tags:
hopenlouangePape FrançoisVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement