Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une petite chinoise de 11 ans martyre de l’Eucharistie

© Alexander F. Yuan / AP / SIPA & DR
Partager

L'histoire de cette petite Chinoise a inspiré un géant de l'évangélisation, Mgr Fulton J.Sheen, jusqu'à sa mort.

Quelques mois avant sa mort, l’archevêque Fulton J. Shee était interviewé par la chaîne de télévision nationale : "Mgr Sheen, vous avez inspiré des millions de personnes dans le monde entier. Mais vous-même, qui vous a inspiré ? Est-ce un Pape ?". "Ce n’est ni un Pape, ni un cardinal, ni un autre évêque, pas plus qu’un prêtre ou une religieuse, répondit Mgr Sheen. Celle qui m’a inspiré, c’est une petite Chinoise de 11 ans !"

32 hosties dans le ciboire…

C’est alors que Mgr Sheen raconta l’histoire de cette petite Chinoise. Lorsque les communistes prirent le pouvoir en Chine, ils enfermèrent un prêtre dans son propre presbytère, près de son église. De sa fenêtre donnant sur l’église, le prêtre vit, terrifié, les communistes envahir l’église et se diriger vers l’autel. Pleins de haine, ils profanèrent le tabernacle, attrapèrent le ciboire et, le jetant par terre, éparpillèrent les hosties consacrées sur le sol. C’était une époque de persécutions, et le prêtre connaissait le nombre exact d’hosties dans le ciboire : 32.

Chaque jour, une heure sainte 

Lorsque les communistes repartirent, peut-être ne virent-ils pas, ou ne prêtèrent-ils pas attention à une petite fille qui priait au fond de l’église et avait assisté à toute la scène. La nuit, l’enfant revint et, échappant à la vigilance du garde posté devant le presbytère, entra dans l’église. Là, elle fit une heure d’adoration, un acte d’amour en réparation de l’acte de haine. Elle s’approcha de l’autel, s’agenouilla, se baissa et, à quatre pattes, happa une hostie avec sa langue, recevant ainsi  Jésus dans la Sainte Communion – à cette époque, on ne touchait pas l’hostie avec ses mains, on la recevait sur la langue.

L’enfant continua à revenir chaque jour, faisant son heure sainte et recevant Jésus Eucharistie sur la langue. Un jour, il ne resta plus qu’une dernière hostie, que la petite consomma comme d’habitude. Mais elle fit sans le vouloir un bruit qui éveilla l’attention du garde. Celui-ci courut derrière elle, l’attrapa et la frappa avec la crosse de son arme, jusqu’à la tuer. Le prêtre fut témoin de cet acte de martyre, assistant à la scène, accablé, de la fenêtre de sa chambre transformée en geôle.

La promesse de Mgr Sheen…

Quand Mgr Sheen entendit ce récit, il fut tellement impressionné qu’il promit à Dieu de consacrer une heure, chaque jour, jusqu’à sa mort, à l’adoration eucharistique : une promesse qu’il tint pendant ses 60 années de vie sacerdotale, puisque c’est devant le Saint Sacrement exposé dans sa chapelle privée qu’on le retrouva mort le 9 décembre 1979. Si cette petite martyre chinoise avait pu témoigner par sa vie de la réelle et belle présence de son Sauveur dans le Saint-Sacrement, l’évêque se voyait tenu à faire de même. Depuis, son unique désir sera d’attirer le monde au Cœur brûlant de Jésus dans le Saint-Sacrement.

Cette enfant a enseigné à l’évêque les véritables courage et zèle que l’on doit avoir pour l’Eucharistie : comment la foi peut prendre le pas sur toutes les peurs, et comment le véritable amour de Jésus dans l’Eucharistie doit transcender sa propre vie.

Cette histoire a été relatée par le professeur Aquino dans un entretien à Cançao Nova TV le jour de la Fête-Dieu.

Adapté du portugais par Élisabeth de Lavigne

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]