Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Trop d’adolescents prêts à tout pour garder la ligne

Sport e salute mentale – fr

© DR

Arthur Herlin - publié le 05/06/15

Les adolescents se sentent globalement bien dans leurs "baskets", mais sont paradoxalement très préoccupés par leur apparence, souligne une récente étude réalisée en France.

Excellente nouvelle : neuf adolescents sur dix se sentent bien dans leur peau ! Un sur quatre déclare même se sentir très bien. C'est ce que dévoile une enquête menée du 14 au 23 octobre 2014 par l'institut Ipsos sur 801 adolescents âgés de 15 à 18 ans ainsi que sur 802 adultes de plus de 25 ans. Les parents quant à eux sont loin du compte quand on les interroge sur leurs enfants : selon eux, seulement six ados sur dix aiment leur corps.

Si les jeunes se sentent généralement bien dans leur peau, ils sont toutefois un sur cinq à être littéralement obsédés par leur poids. Environ 55% d'entre eux pensent même qu'être mince est essentiel. Un phénomène qui se traduit par un taux d'obésité chez les jeunes en France nettement moins élevé que la moyenne européenne. Selon l’Assurance maladie en effet, 18% des jeunes Français de 3 à 17 ans seraient en surpoids, tandis que, d'après l'OMC, la moyenne européenne affiche 33% de jeunes obèses.

Course à l'image

La responsabilité des médias et du marketing est loin d'être négligeable : 95% des jeunes confient que "l'image du corps" transmise à la télévision et dans la publicité influe fortement sur leurs habitudes. C'est également observable dans le rapport qu'entretiennent les jeunes avec l'esthétique : près de huit sur dix, soit 76%, considèrent qu'il faut être beau pour réussir dans la vie. Une idée encore plus répandue chez les filles qui sont 81% à le croire. S'ils ne sont que 1% à avoir eu recours à la chirurgie esthétique, les ados sont plutôt nombreux à posséder un piercing : près de 12% sont concernés tandis que 7% ont un tatouage. Ce pourcentage est le même pour les jeunes ayant recours à la scarification. Cette pratique est encore plus forte chez les 16% de jeunes confiant ressentir un mal-être : 17% d'entre eux se sont déjà scarifiés.

Tags:
AdolescenceBioéthiqueVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement