Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Lyon : 14 000 € récoltés via la dictée géante pour l’Irak

Fondation Saint Irénée
Partager

Plus de 800 personnes ont participé à l’opération « Dictée et dîner » en soutien aux écoliers d’Irak.

Ce samedi 30 mai, pour participer à la rentrée 2015 des jeunes Irakiens, de nombreux anciens écoliers ont plancé sous la dictée d’Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuelle de l’Académie française. Cette soirée "Dictée et dîner", qui a eu lieu sur la place Bellecour à Lyon, organisée par la Fondation Saint-Irénée et le jumelage Lyon-Mossoul et a permis de récolter 14 000 €. Ces bénéfices participeront au financement de la rentrée scolaire des élèves de l’école Saint-Irénée, à Erbil, au Kurdistan irakien.

Une école à Erbil

L’idée de construire une école à Erbil est née lors du voyage du cardinal Barbarin en Irak (voir Aleteia), les 6 et 7 décembre 2014. Ce voyage avait aussi inspiré le jumelage entre le diocèse de Lyon et celui de Mossoul (voir Aleteia). La visite des camps de réfugiés a révélé que les structures éducatives manquaient dramatiquement sur place. Trois fondations se sont alors unies pour bâtir cette école : la Fondation Mérieux, la Fondation Raoul Follereau et la Fondation Saint-Irénée. Le coût de la construction est estimé à 400 000 €.

Les professeurs continuent à être payés par le gouvernement irakien, mais les élèves n’ont pas de lieu pour reprendre leur instruction et ont déjà perdu une année scolaire. Les réfugiés n’ont bien sûr plus d’accès possible aux écoles de leurs lieux d’origine, envahis par l’autoproclamé État islamique. De plus, une grande partie des écoles du Kurdistan irakien ont été réquisitionnées pour abriter les exilés. Le manque de structures est donc le problème numéro 1 pour que les élèves puissent à nouveau étudier, d’où cette initiative urgente ! Le premier coup de pioche a été donné le 19 mars 2015, jour de la saint Joseph, et l’école sera inaugurée le 28 juin prochain. 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]