Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Égypte : 14 morts dans deux attaques terroristes

Terrorist attack in Egypt – AFP – fr

© STR / AFP

An Egyptian man stands in an armoured vehicle as residents gather outside a police station in North Sinai's provincial capital of El-Arish after it was targeted by a car bomb on April 12, 2015. The bombing came hours after a roadside blast targeted an army vehicle killing at least six soldiers and wounding two in the peninsula, where security forces are battling an Islamist insurgency. AFP PHOTO / STR

Sylvain Dorient - publié le 14/04/15

Dimanche 12 avril, deux attaques contre l’armée et la police dans la péninsule du Sinaï ont été revendiquées par la branche locale du groupe État islamique.

Une bombe placée en bord de route a explosé dimanche 12 avril au passage d’un véhicule blindé militaire, causant la mort d’un officier et de cinq autres militaires, près de la localité de Cheikh Zouwaid, dans le Nord-Sinaï. Quelques minutes après, huit personnes ont été tuées par un camion piégé. Le kamikaze a fait exploser son véhicule à côté d’un poste de police à El-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï. Le groupe Ansar Beit al-Maqdis (les Partisans de Jérusalem) a revendiqué les attaques sur Facebook et Twitter : « Attaque contre un véhicule de soldats mécréants », puis « Un repaire de la police mécréante a été visé à El-Arich par une voiture piégée conduite par un martyr ».

Guerre contre le régime en place

En plus de ces deux attaques meurtrières, un incident a impliqué un sniper du groupe terroriste qui a blessé trois militaires lors d’une attaque à un point de contrôle proche de la ville de Rafah. Toutes ces actions interviennent en réaction à la confirmation par un tribunal égyptien, samedi 11 avril, de la condamnation à mort du numéro un des Frères musulmans, Mohamed Badie, et de 13 autres personnes accusées de violences.

Du côté de l’armée égyptienne, la campagne militaire lancée il y a deux ans n’a pas réussi à mettre fin aux attaques. Les autorités avancent le chiffre de 500 policiers et soldats tués par des extrémistes depuis 2013. Dans le même temps, les forces de sécurité ont tué plus de 1 400 manifestants pro-Morsi et emprisonné plus de 15 000 sympathisants islamistes. Des centaines ont depuis été condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs. Le président Abdel Fattah al-Sissi a publié dimanche un décret prévoyant une peine de prison à vie pour les personnes reconnues coupables d’avoir creusé ou utilisé des tunnels aux frontières du pays, en particulier vers la bande de Gaza.

L’État islamique en Égypte

Ansar Beit al-Maqdis s’est déjà fait tristement connaître par le passé en Egypte. Il prétend établir dans le Sinaï une province du califat autoproclamé et a revendiqué de nombreuses attaques contre les forces de l’ordre dans le Nord-Sinaï, frontalier d’Israël et du territoire palestinien de la bande de Gaza. Historiquement, ce mouvement lié aux Frères musulmans existait bien avant l’organisation État islamique, mais répond à la mode de s’affilier au « califat » d’al-Bagdhadi. Cette affiliation symbolique souligne une proximité idéologique inquiétante entre ces différents groupes, mais il s’agit d’une unité de façade. De la même façon, al-Bagdhadi lui-même était affilié à Al-Qaïda avant de faire sécession et de fonder son califat. De telles alliances de circonstances peuvent changer rapidement !

Tags:
coptesÉgypte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement