Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi les chrétiens vénèrent-ils Jésus sur la Croix ?

© Antoine Mekary / Aleteia
jesus, christ, cross, passion, golgotha, crucifixion, week, way, martyrdom, catholicism, aged, crucis, christian, brown, horizontal, concept, thorns, sign, darkness, symbol, calvary, crown, dolorosa, old, faith, religious, icon, figure, crucified, wood, easter, tradition, catholic, bloody, devotion, holy, religion, viacrucis, wooden, vintage, background, conceptual, image, crucify, blood, via, christianity
Partager

Pourquoi avoir des crucifix dans les églises ? Les chrétiens ne croiraient donc pas en la Résurrection du Christ ? Décryptage.

Un ami m’a un jour demandé pourquoi nous, les catholiques, avions des crucifix dans nos églises. Ne croyons-nous pas que Jésus est ressuscité ? Pourquoi gardons-nous le Christ en croix ? 

Proclamer un Messie crucifié

​Tout d’abord, il faudrait se reporter à la Première lettre de saint Paul aux Corinthiens, chapitre 1, verset 23. L’apôtre écrit : « Nous, nous proclamons un Messie crucifié ». Pourquoi Paul prêche-t-il le Christ crucifié ? Ne sait-il pas que Jésus est ressuscité d’entre les morts ? Bien sûr qu’il le sait ! Mais, il sait également que c’est par la puissance du Christ cloué sur la Croix que les liens du péché et de la mort sont brisés. Comme il l’explique au verset 24, le Christ crucifié est « puissance de Dieu ». 
Toujours dans cette même épitre, au chapitre 2, verset 2, nous lisons : « Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que Jésus-Christ, ce Messie crucifié ». Paul ne savait-il pas que Jésus était ressuscité d’entre les morts ? Bien sûr que si.

Paul prêche le Christ crucifié parce qu’une croix vide n’a aucun pouvoir. La Croix qui porte le corps battu, roué de coups et ensanglanté de Jésus-Christ devient la « puissance de Dieu ». Donc, si nous « gardons Jésus sur la Croix », c’est que, nous aussi, nous prêchons le Christ crucifié.  Et que le crucifix ne nous rappelle pas seulement la puissance de Dieu, mais aussi son amour pour nous – en nous donnant son Fils unique voué à la souffrance et à la mort.

Partager la gloire et la souffrance

De plus, dans notre vie terrestre, nous ne partageons pas tant la gloire de la Résurrection que la souffrance de Jésus sur la Croix ; après tout, nous devons nous charger chaque jour de notre croix si nous voulons suivre Jésus, comme il est dit dans l’Évangile selon saint Luc (Lc 9, 23) : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive ». Nous devons mourir avec le Christ, si nous voulons vivre avec Lui (Rm 6, 8). Et où le Christ meurt-Il ? Sur la Croix. Le crucifix est là pour nous le rappeler.
Un autre passage de l’Évangile me vient à l’esprit, la Lettre aux Galates (Gal 3, 1) : « Galates stupides, qui donc vous a ensorcelés ? À vos yeux, pourtant, Jésus-Christ a été présenté crucifié ». Avez-vous saisi ? Jésus a été publiquement dépeint à leurs « yeux » comme étant crucifié. Ne dirait-on pas que c’est une sorte de crucifix qu’ils ont regardé ? 

Adapté de l’anglais par Élisabeth de Lavigne

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]