Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

États-Unis : Perdu en mer, il lit la Bible pendant 66 jours

© Youtube

Sylvain Dorient - Publié le 08/04/15

Louis Jordan a survécu à 66 jours de dérive sur l’océan grâce à son habileté à attraper des poissons et... sa Bible !

« Vous êtes tranquillement allongé sur votre lit quand tout à coup, boum ! Sortie de nulle part une vague éclate à côté de votre tête. (…) Alors vous priez de toutes vos forces : "Par pitié, sauvez-moi", encore et encore. » Jordan s’est confié à News Channel 3 après son sauvetage miraculeux. Il était considéré comme perdu en mer depuis le 29 janvier 2015.

GPS à l’eau, épaule cassée…

Le bateau est renversé par la tempête, le mât brisé, tout le matériel électronique, y compris le GPS, tombe à l’eau… Et en plus Louis se brise l’épaule. C’est un marin peu expérimenté, mais son bateau résiste et le pilote aussi. Il se montre d’une endurance peu commune. Son père, Frank Jordan, explique : « Mon fils est de constitution robuste ! C’est un homme fort pas seulement physiquement mais également spirituellement ! ». Il l’a amplement prouvé au cours de cette épreuve.

Après avoir fini les maigres vivres dont il disposait, Louis a survécu en se nourrissant de petits crabes ramassés sur des algues et de poissons pêchés avec une technique originale : « Ils n’étaient pas très coopératifs, mais j’ai découvert qu’ils étaient attirés par le linge que je lavais dans l’eau, explique-t-il. Je pouvais alors les attraper avec une épuisette ». Il a dû aussi renouveler sa réserve d’eau douce en récupérant les gouttes de pluie, une opération moins facile qu’il y paraît : « À chaque fois que j’en récoltais un peu, une vague écrasait le bateau et polluait mon eau fraîche avec du sel ». Là encore, il lui a fallu de la patience et de la persévérance pour ne pas se déshydrater…

La Bible de bout en bout

Le naufragé priait tout le temps et assure : « Ce qui m’a soutenu, c’est la Sainte Bible. Je l’ai lue de bout en bout ». Finalement sauvé par un porte-conteneurs battant pavillon allemand, il propose immédiatement au capitaine du navire ses services afin de le remercier de l’avoir sauvé. Le marin refuse : le naufragé a perdu près de 20 kilos dans l’aventure, et a surtout besoin de se refaire une santé ! 

Tags:
Carêmenaufrage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement