Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Au quotidien

Un lobbyiste de Monsanto se ridiculise à la télévision

Arthur Herlin - Publié le 02/04/15

Quand le lobbyiste Patrick Moore refuse de boire une substance qu'il prétend pourtant inoffensive pour la santé...

C’est ce que l’on appelle tendre le bâton pour se faire battre… Dans l’émission Special Investigation, diffusée sur Canal+, un reportage sur les OGM et pesticides abordait la question du glyphosate : l’herbicide contenu dans le Round’up, produit phare de Monsanto. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de le classer parmi les pesticides potentiellement cancérigènes. Hors des frontières de l’Union européenne, le glyphosate est pourtant utilisé sur des cultures agricoles génétiquement modifiées pour tolérer un herbicide. Le problème est que plus la plante le tolère, plus elle en absorbe et plus nous en consommons…

Vous en prendrez bien un petit verre ?

Dans cet extrait, on suppose que le journaliste a demandé à son interlocuteur si celui-ci pensait que le glyphosate était source de cancers en Argentine. Ce à quoi Patrick Moore, lobbyiste de Monsanto et ancien directeur de Greenpeace, ose répondre : « Je ne crois pas que le glyphosate puisse provoquer des cancers en Argentine. Vous pouvez en boire un verre entier, cela ne vous fera aucun mal ! ». Le journaliste semble ne pas en croire ses oreilles et lui rétorque : « Vous voulez en boire ? Nous en avons ici ».

Patrick Moore reste d’abord fidèle à son devoir de lobbyiste : « J’en serais ravi », et semble tout à coup réaliser ce qu’il vient de répondre. Il se ravise donc : « Non… Enfin… Pas vraiment. Mais je sais que cela ne me ferait aucun mal ». Le journaliste de Special Investigation se jette alors dans la faille : « Si vous réagissez ainsi, alors que j’ai du glyphosate avec moi, c’est que vous admettez que ce produit est dangereux ! ». Patrick Moore, désarçonné, finit par mettre un terme à l’interview en insultant le professionnel. Une belle démonstration des méthodes de lobbying, risibles… et inquiétantes à la fois.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
monsantopesticideVatican
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement