Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Juliette
home iconActualités
line break icon

Crash de l’A320 : « Je tiens à remercier ce commandant »

© Dean Morley-CC

https://www.flickr.com/photos/33465428@N02/4555705459

Philippe Oswald - Publié le 01/04/15

Deux pilotes de la Germanwings font le buzz : celui qui a pris soin de rassurer ses passagers au lendemain du crash, et l’héroïque commandant de bord qui s’est battu jusqu’au bout pour l’éviter.

« Je tiens à remercier ce commandant. Il a compris ce que nous ressentions. Il a également réussi à me détendre et à me faire passer un bon vol. » Ce message de solidarité a été publié sur la page Facebook de la compagnie Germanwings par une passagère du vol Hambourg-Cologne, au lendemain du crash de l’A320 dans les Alpes. Il a été partagé près de 20 000 fois et « aimé » plus de
300 000 fois en une seule journée (Le Figaro).

« Nous aussi, nous avons une famille »

Plutôt que de se contenter d’une banale annonce au micro depuis le poste de pilotage, ce commandant de bord avait pris la peine d’aller saluer personnellement ses passagers avant le décollage, pour leur faire part de l’émotion qu’il partageait avec tout son équipage après la catastrophe survenue en France la veille. Faisant référence à l’annulation de nombreux vols de la Germanwings, il avait souligné que tout le personnel de son avion était présent sur la base du volontariat, avant d’ajouter qu’il avait une famille, que l’équipage aussi avait une famille, et qu’il « allait tout faire pour être de retour avec eux ce soir ». «Il a réussi à me détendre et à me faire passer un bon vol », conclut la passagère reconnaissante (Le Point).

« Il mérite la médaille d’honneur »

Un autre pilote de la Germanwings est à l’honneur sur les réseaux sociaux : Patrick Sondheimer, 34 ans, le commandant de bord de l’A320 que le co-pilote dépressif a précipité contre la montagne – son employeur vient d’avouer qu’il avait eu connaissance de cet état dépressif (Le Monde). Ce jeune commandant de bord s’est battu jusqu’au bout pour éviter la catastrophe en tentant de défoncer la porte du cockpit verrouillée par son adjoint.

C’était un pilote expérimenté (plus de 6 000 heures de vol) qui, après avoir volé sur long-courriers pour la Lufthansa, avait choisi sa filiale low cost Germanwings afin d’effectuer des vols moins longs et de passer davantage de temps avec sa famille, chez lui, à Düsseldorf, selon une information du quotidien britannique The Independent. Il était en effet père d’un garçon de 3 ans et d’une fille de 6 ans.

« Il mérite la médaille d’honneur » dans son pays, selon sa grand-mère citée par CNN. Un avis partagé par un grand nombre sur les réseaux sociaux où Patrick Sondheimer est qualifié de « héros » (Le Figaro). Sa famille, très éprouvée, s’est recueillie vendredi dernier au Vernet, dans les Alpes-de-Haute-Provence, devant la stèle érigée en mémoire des victimes. 

Tags:
crash
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement