Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 09 mai |
Saint Pacôme le Grand
home iconActualités
line break icon

À quatre ans, cette petite Syrienne voit un appareil photo… et lève les mains pour se rendre

Nadia Abu Shaban

La rédaction d'Aleteia - Publié le 31/03/15

Quelle épreuve a bien pu amener cette petite Syrienne à avoir le réflexe de lever les mains ainsi ?

C’est une image qui fend le cœur, qui résume à elle seule le malheur d’une génération entière d’enfants qui garderont durant les séquelles visibles et invisibles de la guerre. La photojournaliste Nadia Abu Shaban a posté sur les réseaux sociaux l’image d’une petite fille syrienne de quatre ans les mains en l’air, dans la posture de se rendre, avec sur le visage une expression où se mêlent peur, fragilité, résignation et apathie.

La peur du photographe

Cette photo a fait le tour du monde, et a été partagée par plus de deux millions d’internautes. Mais ce n’est pas devant un vrai fusil que l’enfant s’est rendue : ce qu’elle a pris pour une arme n’était que l’appareil du photographe. Et peut-être est-ce là une scène encore plus alarmante que celle d’enfants sauvagement exécutés. Des millions d’enfants naissent, grandissent et survivent dans un état de peur, hantés par le fantôme de la violence au point de réagir avec une résignation instinctive devant tout ce qui leur paraît être une menace. La curiosité caractéristique de l’enfant, qui le conduirait dans un environnement normal à vouloir connaître et toucher un nouvel objet, se transforme en une quasi-certitude inconsciente qu’il ne s’agit là que d’un des innombrables outils de mort..

La guerre en Syrie, qui dure déjà depuis quatre ans, a tué 215 000 personnes. Plus de 4 millions de personnes ont été contraintes de fuir à l’étranger et 7 millions de citoyens syriens sont devenus des réfugiés dans leur propre pays sans aucune perspective de paix. Le terrorisme fanatique du prétendu État islamique a transformé le scénario déjà cruel de la guerre civile en une persécution religieuse sanglante d’extermination des minorités, notamment les chrétiens, les yézidis, et même les musulmans d’autres sensibilités. 

Adapté par Élisabeth de Lavigne

Tags:
EnfantsÉtat islamiqueSyrieviolence
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
2
TEENAGERS, LOVE, PARK
Edifa
Comment distinguer le flirt de l’amour vrai ?
3
WEB2-ALEXEI NAVALNY-RUSSIA-shutterstock_1662094504.jpg
Agnès Pinard Legry
Russie : le message inattendu d’Alexeï Navalny pour Pâques
4
Mathilde de Robien
Ces cadeaux de confirmation auxquels vous n’aviez pas pensé
5
MADAME ELISABETH
Mathilde de Robien
Que faut-il encore pour qu’Elisabeth de France soit déclarée bien...
6
WEB2-INDIA-FUNERAL-COVID-AFP-075_makhija-notitle210430_npA5k.jpg
Agnès Pinard Legry
Inde : les « anges de la miséricorde », un rempart de dignité fac...
7
Agnès Pinard Legry
Peter Nha, 23 ans, a donné sa vie pour sauver trois de ses amis
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement