Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 05 décembre |
Saint Gérald
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Quel « vivre ensemble » voulons-nous sans valeurs communes ?

Je suis Charlie – © Jean Baptiste ROUX – CC – fr

© Jean Baptiste ROUX - CC

https://www.flickr.com/photos/dotfinger/15627529003

Liberté politique.com - publié le 20/03/15

Dans une société contractualiste, quel critère décidera du consentement de tous à l’autorité, en l'absence de toute vision commune de ce qu'est l'homme et la collectivité qu'il habite ?

Depuis les attentats islamistes de ce début d’année à Paris et à Copenhague, la question du « vivre ensemble » devient plus brûlante que jamais, en s’invitant dans tous les débats. Cependant ce n’est pas d’aujourd’hui que cette problématique a surgi.

Bien avant que les terribles événements des tueries djihadistes ne viennent ensanglanter l’actualité, l’installation durable du communautarisme dans notre pays avait déjà dessillé les yeux des plus lucides des analystes. Les autres marinaient dans un confortable déni, jusqu’à ce que la réalité ne se rappelle à leur bon souvenir.  

Indétermination

Les attendus du problème sont assez simples à comprendre : lorsque deux groupes de population ne pensent pas la même chose au sujet de réalités essentielles (telles que l’homme, la transcendance, la vie, la mort), le plus probable est qu’ils finissent par vivre leur vie chacun de leur côté.

C’est ainsi que la fin des grands modèles humanistes, l’indétermination de l’idée de l’homme qui s’en est suivie, le recul des pratiques religieuses qui homogénéisaient la culture, l’éclatement du monde rural, la mobilité géographique professionnelle, l’immigration massive, le repli des classes moyennes vers les zones périurbaines (phénomène magistralement analysé par Christophe Guilluy), ont rendu ce « vivre ensemble » très problématique en France.

À ces facteurs est venu s’ajouter le danger de l’islamisme, lui-même issu d’une religion pour laquelle l’articulation du spirituel et du temporel reste encore très problématique.  

Assentiment

Dans ces conditions l’homme de la rue est fondé à s’interroger au sujet des valeurs communes sur lesquelles pourrait s’édifier une société dans laquelle il ferait bon vivre, dans laquelle aucune
« communauté » ne se sentirait à l’écart, ne serait conséquemment tentée par le réflexe sécessionniste.

Face à la menace d’éclatement de la société en communautés repliées sur elles-mêmes, notre pays ressent l’urgence de renouer avec des « valeurs » fédératrices capables de ressouder une unité nationale qui menace de se fissurer. Mais lesquelles ? Le « vivre ensemble » en postmodernité ne peut s’accommoder d’une unité qui serait cimentée par la seule contrainte, insidieuse ou plus directe. À l’ère des réseaux sociaux et de la « détraditionalisation », une idéologie imposée unilatéralement, et « de haut », n’a aucune chance d’obtenir l’assentiment des citoyens. Lire la suite sur Liberté Politique

Tags:
FranceTerrorismevaleurs
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement