Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 29 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconActualités
line break icon

L'Iran arme l'Irak de ses missiles

creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0

<p style="margin-bottom:0;">Selon les USA, l&#039;Iran dote l&#039;Irak de missiles</p>

Arthur Herlin - Publié le 18/03/15

Selon le New Tork Times, l'Iran fournirait des missiles longue-portée à l'Irak en vue de reprendre l'offensive dans le nord du pays.

Depuis le début de l’offensive sur Tikrit, l’Iran a intensifié son aide envers l’Irak, en entraînant et armant le gros de ses troupes, estimées à 30 000 soldats. Ce ne serait pourtant pas les seuls moyens mis à disposition par l’Iran. Selon des sources américaines, la République islamique aurait fourni des roquettes et des missiles à l’Irak pour intensifier l’offensive contre Tikrit. Il s’agirait de missiles Fateh-110 d’une portée de 300 km et de Fajr-5 d’une portée de 75 km. Des moyens importants qui pourraient permettre aux Irakiens de déloger les derniers islamistes présents dans la ville. En effet, depuis quelques jours, les forces gouvernementales irakiennes et les milices chiites ont interrompu leur attaque.

Nouveau dilemme

La CIA, pour l’heure, a refusé de commenter cette information, mais le New York Times pointe les risques que représentent l’utilisation de telles armes : « L’Iran n’a pas encore utilisé ces armes, mais des officiels américains craignent que l’emploi de roquettes non guidées, qui ne sont pas des armes de précision, augmente les tensions interconfessionnelles et provoque des victimes parmi les civils. Le déploiement de missiles est un nouveau dilemme pour l’administration de Barack Obama qui contribue à la formation et à l’équipement des militaires irakiens, mais ne veut pas envoyer les soldats ou conseillers militaires américains en Irak ».

De son côté le gouvernement iranien ne souhaite pas commenter cette information mais sa position reste claire. Le chef d’état-major des forces armées, Firouzbadi, souligne que « si la vie des autres musulmans est en danger et qu’ils n’ont pas les moyens de se défendre, l’Iran est prêt à les aider, que ce soit en Irak, en Syrie, au Liban, en Palestine, au Yémen ou en Égypte ». Les experts font remarquer que miser sur les chiites dans la lutte contre l’EI pourrait produire un effet pervers, en augmentant le financement du mouvement djihadiste de la part des pays sunnites du Golfe.

Tags:
État islamiqueÉtats-UnisIrakiranVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement