Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconAu quotidien
line break icon

Une lettre de Dieu aux fiancés (et aux fiancées)

Padre Giordano Muraro - Publié le 06/03/15

Dans le mariage, c'est le Christ Lui-même qui prend l'initiative, qui appelle le couple.

La femme qui sera à tes côtés, tout émue, revêtue de sa robe blanche de mariée, est mienne. Je l’ai créée. Je l’ai aimée depuis toujours ; avant même que toi tu ne l’aimes, encore plus que toi. Pour elle, je n’ai pas hésité à donner ma vie. J’ai de grands projets pour elle. Je te la confie. Tu la prendras de mes mains et en deviendras responsable.

Quand tu l’as rencontrée, tu l’as trouvée belle et tu es tombé amoureux. Ce sont mes mains qui ont façonné sa beauté, c’est mon cœur qui a mis en toi la tendresse et l’amour, c’est ma sagesse qui a forgé sa sensibilité et son intelligence et toutes les belles qualités que tu as trouvées en elle.

Mais il ne suffit pas que tu sois charmé. Tu dois t’appliquer à répondre à ses besoins, à ses désirs. Tu te rendras compte qu’elle a besoin de tant de choses : elle a besoin d’une maison, de vêtements, de sérénité, de joie, d’équilibre psychique, de rapports humains, d’affection et de tendresse, de plaisir et de divertissement, de présence humaine et de dialogue, de relations sociales et familiales, de satisfactions dans le travail et de bien d’autres choses.

Mais tu dois comprendre qu’elle a surtout besoin de Moi, et de tout ce qui contribue et encourage cette rencontre avec Moi : la paix du cœur, la pureté d’esprit, la prière, la Parole, le pardon, l’espérance et la confiance en Moi, ma vie. C’est Moi, et non toi, le commencement, la fin, la destinée de toute sa vie.

Faisons un pacte, tous les deux : nous l’aimerons ensemble. Je l’aime depuis toujours. Toi, tu as commencé à l’aimer depuis quelques années, depuis le jour où tu es tombé amoureux. C’est Moi qui ai mis dans ton cœur ton amour pour elle. Je voulais la confier à quelqu’un qui en prenne soin. Mais je voulais aussi qu’elle enrichisse par sa beauté et ses qualités la vie d’un homme. Et cet homme, c’est toi.  

Pour cela, j’ai fait naître dans ton cœur l’amour pour elle. C’était la plus belle façon de te dire : « Voici, Je te la confie », et pour que tu puisses jouir de sa beauté et de ses qualités. Quand tu lui diras : « Je promets de t’être fidèle, de t’aimer et te respecter tout au long de la vie », ce sera comme si tu Me répondais que tu es heureux de l’accueillir dans ta vie et de prendre soin d’elle. Dès lors, nous serons deux à l’aimer.

Mais nous devons nous mettre d’accord : il n’est pas possible que tu l’aimes d’une manière et Moi d’une autre. Tu dois avoir pour elle un amour semblable au mien, et tu dois désirer pour elle les mêmes choses que Je désire. Tu ne peux pas penser à quelque chose de plus beau et joyeux pour elle.

Si tu l’aimes sérieusement, tu verras que tu te trouveras d’accord avec Moi dans le projet que J’ai conçu pour elle. Je te ferai comprendre petit à petit quelle est ma manière d’aimer, et Je te révèlerai quelle vie j’ai rêvé pour la créature, ma créature, qui deviendra ton épouse.

Je me rends compte que Je te demande beaucoup. Tu pensais que cette femme serait toute et seulement à toi, et voilà que maintenant tu as l’impression que Je te demande de la partager avec Moi. Ce n’est pas ça. Je ne suis pas ton rival en amour. Au contraire, Je suis Celui qui t’aide à l’aimer passionnément. C’est pour cette raison que Je désire que dans ton petit amour, soit mon grand amour. Avec ton amour, tu pourrais faire beaucoup pour elle, mais c’est toujours trop peu. En revanche, Je te rends capable d’aimer à la façon de Dieu. C’est mon cadeau de mariage : un supplément d’amour qui transforme ton amour de créature et le rend capable de produire les œuvres de Dieu en la femme que tu aimes.

Ce sont des paroles mystérieuses pour toi, mais tu les comprendras petit à petit. Je t’assure que Je ne te laisserai jamais seul dans cette entreprise. Je serai toujours avec toi et ferai de toi l’instrument de mon amour, de ma tendresse ; Je continuerai à aimer ma créature, qui est devenue ton épouse, à travers tes gestes d’amour, d’attention à ton engagement, de pardon, de dévouement. En un mot : Je te rendrai capable d’aimer comme J’aime, parce que Je vais te donner une force nouvelle d’aimer, qui est mon amour même.

  • 1
  • 2
Tags:
fiancaillesMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement