Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Hedwige
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Dominique Quinio, La Croix : « Ayez confiance en vous, vous pouvez changer les choses ! »

Ecclesia Campus

Dominique Quinio, Ecclesia Campus

Mathilde Rambaud - Publié le 31/01/15

Le jour même de son départ en retraite, la directrice de La Croix a partagé avec les étudiants d'Ecclesia Campus sa vision de la confiance en tant que journaliste.

Dominique Quinio se confie dans un sourire : « C’est satisfaisant de finir une aussi longue carrière au milieu de vous ». Après plusieurs dizaines d’années d’exercice à La Croix, la directrice du quotidien national catholique tirait en effet sa révérence ce samedi, au milieu des étudiants chrétiens rassemblés à Grenoble à l’occasion d’Ecclesia Campus.  

Quelle confiance dans les médias ?

« La confiance que les lecteurs nous accordent est une préoccupation première, a-t-elle précisé. Différents sondages ont relevé un regain de confiance des Français dans les moyens d’information. Qu’allons-nous en faire maintenant ? La confiance exige une responsabilité de la part de celui qui la reçoit. »

« Les journalistes sont parfois perçus comme une élite loin des préoccupations réelles des Français, a regretté Dominique Quinio. Les médias sont en partie responsables et coupables de ce sentiment de défiance. » En cause, la dérision à laquelle certains ont trop souvent recours. « Il est devenu courant, a-t-elle déploré, d’aborder des sujets sérieux, en particulier la politique, de cette manière. »

La journaliste a également souligné le problème de l’absence de représentation dans les médias de l’ensemble des courants de pensée : « Tout le monde est censé penser la même chose, il n’y a pas de place pour les voix "dissidentes" », dénonçant « une certaine appétence pour les polémiques ». Il n’y a plus d’espace pour parler des « gens de bien ». « Dans les débats, a-t-elle ajouté, il faut toujours quelqu’un totalement pour et quelqu’un totalement contre, il n’y a pas voix au chapitre pour les personnes nuancées. »

Le principe de précaution poussé à l’extrême 

La toute jeune retraitée est également revenue sur le principe de précaution, « extrêmement important quand il est strictement défini », regrettant qu’aujourd’hui il soit surtout « un concept qui s’élargit énormément et empêche d’aller au bout des choses ».

Cela touche maintenant les relations des citoyens avec les institutions et le retrait des citoyens des engagements politiques et de leur confiance en leur élus. « Mais est-ce une raison pour se tenir éloigné de tout responsable politique et de ne pas comprendre que ce peut être un bel engagement et que certains le font avec la recherche du bien commun ? »

Ce même principe de précaution touche aussi nos relations interpersonnelles : « Lorsque nous nouons une relation affective par exemple, nous nous demandons toujours si nous avons fait le bon choix. Nous voudrions avoir la certitude, la maîtrise totale de notre avenir ». Impossible et dangereux pour Dominique Quinio : « Ce besoin de tout maîtriser est peut-être le premier combat que nous devons mener ! La confiance n’est pas facile mais se cultive ».

Face aux théories du complot, distinguer la bonne information 

Sur les réseaux sociaux, circulent de nombreux « articles » évoquant une soi-disant « théorie du complot ». Un remède à cela ? « Allez sur des médias dont les journalistes vérifient et recoupent leurs informations. Les réseaux sociaux sont un nid de rumeurs. Ce qui me gène avec ces derniers, c’est également l’entre soi, ce côté consanguin. La question de la confiance nous oblige au contraire à sortir de nos cercles de confort. Acceptez d’aller au-delà de votre univers confortable et connu pour affronter vos propres convictions et découvrir ce que pense l’autre. »

« Trouver la bonne information, a poursuivi la journaliste, revient à choisir le média à qui accorder sa confiance. Votre génération ne se tourne pas naturellement vers une lecture régulière des quotidiens, mais essayez de vous familiariser avec le pluralisme des sites d’actualité assurés par des journalistes professionnels. »

  • 1
  • 2
Tags:
confianceec2015ecclesia campus
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
7
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement