Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 29 février |
Saint Auguste Chapdelaine
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Air Asia : une « boîte noire » localisée

AirAsia X Airbus A330-343 cn 1549 F-WWKD – 9M-XXT – 02 © Clément Alloing – CC – fr

© Clément Alloing / CC

https://www.flickr.com/photos/bycac/13468783534

Philippe Oswald - publié le 11/01/15

Des plongeurs ont repéré ce dimanche l’un des enregistreurs de vol de l’avion d’Air Asia disparu au-dessus de la mer de Java le 28 décembre avec 162 personnes à bord.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

La probabilité de connaître les causes du crash de l’Airbus A320-200 d’Air Asia est confortée par la découverte aujourd’hui par des plongeurs indonésiens d’une des boîtes noires de l’appareil, à environ un kilomètre à l’est de la queue de l’avion, repêchée la veille (JDD). Elle n’a toutefois pas pu encore être remontée à la surface à cause de forts courants sous-marins ; la nuit venant, les opérations ont été remises à lundi.

​De « forts signaux acoustiques »

Le repérage ayant été possible grâce aux « forts signaux acoustiques émanant des boîtes noires », on peut penser qu’elles sont en état de livrer de précieuses informations sur le scénario de la catastrophe du vol QZ8501 (les deux « boîtes noires », ou enregistreurs de vol, contiennent respectivement les échanges des pilotes entre eux et avec le contrôle aérien, et les paramètres de l’avion : vitesse, altitude, etc.) (Le Dauphiné).

Peu après le décollage de l’avion de la ville indonésienne de Surabaya à destination de Singapour, le dimanche 28 décembre, le pilote avait demandé à prendre de l’altitude pour éviter des nuages orageux très menaçants. Mais n’avait pas reçu tout de suite le feu vert du contrôle aérien en raison d’un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté. Le contact entre l’appareil et le contrôle aérien avait été perdu peu après.

Comme le couloir aérien que l’avion d’Air Asia avait emprunté lui était en principe interdit le dimanche, précisément en raison de l’importance du trafic, on peut penser que cette infraction est la cause indirecte du crash. La cause directe serait le givrage des ailes alors que l’avion avait pris de l’altitude pour tenter d’échapper à un cumulonimbus (Aleteia).

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement