Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 19 octobre |
Saint Luc
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Amedy Coulibaly, un voyou récidiviste sorti de prison trop tôt

© Public Domain / Facebook

La rédaction d'Aleteia - Publié le 10/01/15

Le bilan de la prise d'otages dans un supermarché casher vendredi à Paris est lourd. Mais le tueur de Montrouge n'aurait pas dû être en liberté.

Après les drames, vient le temps du deuil, et celui des questions, notamment sur les conséquences indirectement meurtrières des remises de peine. Récidiviste, le terroriste avait été condamné en 2004 à six ans de prison pour vol à main armée, puis à un an et demi supplémentaire en 2006 pour trafic de stupéfiants, Il est de nouveau arrêté le 18 mai 2010, pour avoir participé au projet d’évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, l’un des principaux auteurs de l’attentat de 1995 dans le RER parisien pour le compte du GIA. Il est placé en détention provisoire en attendant son procès, et sera finalement condamné à cinq ans de prison à l’automne 2013. Sorti de prison le 4 mars 2014, il gardera un bracelet électronique jusqu’au 15 mai 2014, date de fin de sa peine. Le terroriste et récidiviste a en effet bénéficié d’une remise de peine d’un an. À Montrouge comme à Vincennes, des innocents l’auront payé de leur vie.

Kouachi, Coulibaly… Les terroristes se connaissaient bel et bien. Réseau ? Coordination ? Émulation ? Pour leurs nombreuses victimes, cela ne change pas grand chose. En tout cas, l’assaut aura été donné simultanément contre les uns et les autres. Porte de Vincennes, à l’est de Paris, en bordure du périphérique bloqué par le périmètre de sécurité imposé par les forces de l’ordre, il aura fallu repousser journalistes, voisins et badauds, pour que les hommes de la BRI et du Raid puissent faire leur travail. Des badauds qui ont applaudi les forces de l’ordre après leur intervention éclair au sein du supermarché casher. Le preneur d’otages, Amedy Coulibaly, a été abattu lors de cette intervention. Il avait été, plus tôt dans la journée, identifié comme le lâche assassin, d’une balle dans le dos, d’une jeune policière à Montrouge, au sud de Paris. Ancien voyou reconverti dans l’islamisme radical, il aurait côtoyé Cherif Kouachi à Fleury-Mérogis en 2005-2006.

Trahi par le téléphone

Comme ses frères de crimes, l’auteur de la prise d’otages dans le supermarché casher de la porte de Vincennes aura commis une erreur qui aura causé sa perte. Dans son cas, il s’agit non pas d’une carte d’identité égarée, mais d’un coup de téléphone fatal. Pourtant, ce récidiviste aguerri n’utilisait pas de téléphone portable pour éviter d’être géolocalisé. Mais il a joint BFMTV par téléphone vendredi vers 15 h pour expliquer ses motivations. Affirmant s’être « synchronisé » avec les deux frères (« Eux Charlie Hebdo, moi les policiers »), Amedy Coulibaly a également déclaré appartenir à l’organisation État Islamique. Est-ce en passant cet appel ? En tout cas, les forces de l’ordre ont expliqué que le preneur d’otages a mal raccroché le téléphone du supermarché, ce qui a permis aux policiers d’entendre tout ce qui se passait dans l’épicerie, en sus des renseignements courageusement transmis par des clients cachés au sous-sol du magasin. La BRI et le Raid auraient choisi de donner l’assaut alors que Coulibaly récitait ses prières.

Sa compagne aurait pris la fuite

Si la confusion a régné, juste après la libération des otages, autour de la présence ou non d’un autre complice, également abattu lors de cette prise d’otages, on est en revanche sans nouvelles d’Hayat Boumeddienne, la compagne de celui que la presse a surnommé le tueur de Montrouge. D’après LCP« selon plusieurs sources proches de l’enquête, dont le FBI qui collabore avec la police française, Hayat Boumeddiene aurait réussi à s’échapper du supermarché, profitant de la situation confuse sur place »Par ailleurs, après l’assaut quatre blessés graves ont dû être transférés en «​ urgence absolue ». Peu après l’assaut, les élèves des écoles de Vincennes et Saint-Mandé, confinés dans leur établissement sur ordre du Rectorat depuis le début d’après-midi, avaient enfin pu être autorisés à rejoindre leurs familles.

Tags:
charlie hebdomontrouge
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
2
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
3
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
4
Agnès Pinard Legry
Le miracle qui va faire de Jean Paul Ier un bienheureux
5
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
6
Pope Francis - speech
I.Media
Le pape François plaide pour l’inculturation de l’Évangile
7
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement