Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Français djihadistes : le lourd tribut de Lunel

beirutobserver
Partager

Un sixième jeune français originaire de Lunel (Hérault) a trouvé la mort en Syrie où il était parti « faire le djihad » comme une quinzaine d’autres Lunellois.

C’est une information du Midi Libre : un sixième jeune homme originaire de Lunel, âgé d’une vingtaine d’années, a trouvé la mort en Syrie. Sa famille en a été informée à la veille du nouvel an et la nouvelle a été annoncée le 1er janvier dans la mosquée de cette commune de 26 000 habitants. Selon RTL.fr, ce sont les compagnes de ces jeunes djihadistes qui ont diffusé la nouvelle, via leurs pages Facebook depuis les zones de guerre où certaines ont suivi leur mari.

Il avait quitté la France avec son épouse l’été dernier, sans prévenir leurs proches. Il faisait partie du même groupe de jeunes qui compte désormais six morts : « … trois jeunes sont en effet déjà morts lors de combats au mois d’octobre 2014 et un quatrième a été blessé. Deux autres sont décédés à leur tour début décembre. Une quinzaine de jeunes Lunellois – hommes et femmes – se trouveraient toujours là-bas », rappelle le Midi Libre.

Ils sont près d’un millier venus de France

« Les services de renseignement français ont déjà recensé près de 1 000 Français ou étrangers résidant habituellement en France qui se sont rendus en Syrie ou en Irak, dont 350 ont directement combattu au sein de groupes terroristes », résume Le Figaro. « Avec 6 décès sur 60, 10% des morts français au djihad étaient originaire de Lunel. »

Une enquête judiciaire est en cours pour savoir s’il existe un recrutement local pour l’autoproclamé État islamique. « La police cherche à établir si ces départs sont liés à l’existence d’une filière djihadiste organisée entre Nîmes et Montpellier » (Le Monde).

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]