Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Connaissez-vous le « Nurse-in », l’allaitement protestataire en public ?

AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO/HO
Partager

L’allaitement en public est vaillamment défendu par de jeunes Londoniennes. L’une d’elles a été insultée sur les réseaux sociaux pour avoir nourri son bébé sur le pas de sa porte.

Ce samedi 6 décembre, une vingtaine de jeunes mamans ont donné le sein à leurs bébés devant les grilles de l’hôtel Claridge, en plein cœur de Londres, nous apprennent Les Inrocks. L’association Free to Feed (« libre de nourrir »), défendait la cause d’Emily Slough. Une photo de la jeune femme allaitant son bébé avait été postée sur Facebook et agrémentée d’un commentaire : « tramp », en français « clocharde » ou « traînée ». Une campagne de défense de l’allaitement en public s’en est suivie, dont le « nurse-in » de samedi.

Autre cas, même message : Louise Burns, 35 ans, qui prenait le thé dans le salon d’un hôtel de luxe, a allaité son bébé : le personnel de l’hôtel l’a contrainte à se couvrir d’une serviette. Elle était pourtant dans son droit puisque l’Equality Act de 2010 avait rendu illégal le fait de demander à une femme allaitant son enfant de quitter un espace public tel un café, un magasin ou un transport public. La NHS (le système de santé publique britannique) spécifie qu’une mère ne « doit jamais se sentir mal à l’aise d’allaiter en public ». Cette gêne vis-à-vis des seins est partagée par Facebook, puisque le réseau social censure automatiquement toutes les images de seins, érotiques ou non.

Face à ces pudibonderies qui auraient ébahi nos ancêtres médiévaux, le pape François s’est déjà prononcé sur le sujet, sans détour (Aleteia). Lors d’une audience générale du mercredi, il s’était adressé aux mamans présentes avec des bébés :  « Certains vont pleurer, parce qu’ils ne sont pas à leur aise ou parce qu’ils ont faim. S’ils ont faim, mamans, donnez-leur à manger ! Il y a tellement d’enfants qui pleurent parce qu’ils ont faim ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]