Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

OPINION. Malheureux celui par qui le scandale arrive !

Paul Malo / Aleteia
Partager

Le blogueur Koz revient sur la polémique autour des crèches dans les lieux publics.

C’est un homme et une femme, si démunis qu’à l’heure où l’enfant doit naître, ils ne trouvent pas de place dans les auberges, ils ne trouvent pas de place chez les habitants du village, pas de place dans la salle d’hôtes. L’enfant va naître dans une étable. Dans cette étable, au milieu des bêtes, l’enfant vient au monde, sa mère l’emmaillote et le dépose dans une mangeoire. Après tout ce trajet, après toutes ces angoisses pour trouver une place, un endroit pour enfanter, la mère et le père de l’enfant prennent un temps pour contempler l’enfant.

C’est une famille, c’est un père et une mère doucement réunis autour de l’enfant et pour chacun, cela évoque au minimum la chaleur d’un foyer, la sécurité et la confiance de la famille.

Autour, des bergers se sont ajoutés, et des anges. Puis un ravi, un curé, un aveugle et son fils. Tout ce monde est là, à admirer en silence le tableau délicat de cette douce nuit.

Comment est-il possible que notre pays soit parvenu à transformer ce décor paisible en objet de tumulte, de rage, de revendication et de polémique ?! Quel est ce génie si peu génial qui a permis que cette crèche, la venue d’un enfant pour apporter la paix et l’amour dans le monde, deviennent l’objet des tribunaux ? Quel est ce temps que nous vivons où, plutôt que de vivre paisiblement l’attente d’un moment familial pour tous, de la grande nouvelle de la venue au monde du Christ, fils de Dieu parmi les Hommes, pour les chrétiens, ce temps où la fureur du monde s’apaise dans cette nuit qui tombe plus tôt et parfois dans la neige qui assourdit nos pas, nous nous déchirons plutôt autour d’un signe de paix et d’amour ?

« Malheureux le monde à cause des scandales ! Il est inévitable qu’arrivent les scandales; cependant, malheureux celui par qui le scandale arrive ! » (Matthieu 18, 7).

Malheureux Robert Ménard ! Malheureuse association dite de la Libre pensée ! Par vos actions polémiques, vous troublez inutilement la quiétude de ce monde.

Robert Ménard, qui croit nécessaire d’aller, contre l’opposition d’une partie de la municipalité et de sa population, au milieu de manifestations de réprobation, inaugurer une crèche au coeur même de sa mairie. Association de la Libre pensée, qui croit utile d’aller poursuivre un Conseil général pour une crèche qui perdurait sans heurts depuis plus d’un quart de siècle. Malheureux, vous qui, d’un extrême à l’autre, livrez une bataille de la crèche ! Vous qui instrumentalisez la crèche et contraignez la population à soudainement prendre parti, et prendre parti sur la base de chacune de vos positions aussi stériles et fausses l’une que
l’autre ! Lire la suite sur le blog Koz Toujours

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]