Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

BD. Brunor tient le cap !

Brunor
Partager

Avec son album L’Être et le néant sont dans un bateau, Brunor poursuit sa navigation philosophique et humoristique.

Le calembour au bec, l’hardi capitaine des Indices pensables traque les signes de l’existence de Dieu. Dieu ne nous contraint pas à croire en Lui, mais Il nous donne des signes, c’est le credo du dessinateur au trait sûr et à la coupe de cheveux brouillonne. Non seulement la science ne prouve pas que Dieu n’existe pas, mais elle confirme les intuitions des Hébreux.
 
Quizz : qui le premier a compris que le soleil n’était pas une divinité éternelle mais un simple astre qui a eu un début et aura une fin ? Le fier peuple romain ? Les Babyloniens experts en astrologie ? Non, mais le petit peuple hébreux, qui se fiait à ses prophètes. Nous savons maintenant qu’il avait raison de le faire : l’astrophysique contemporaine confirme que nous sommes dans un univers en expansion, qui n’a pas toujours existé. Cathos, à vos télescopes, à vos microscopes ! Saint Augustin disait : « Le Livre de la Création nous parle de son auteur », Benoît XVI : « Foi et raison s’accordent », Brunor quant à lui expliquerait : « Il existe beaucoup d’indices de l’existence de Dieu et ces indices sont tous …vérifiables ! ».
 
Et c’est ce qu’il fait, il vérifie. Il ne partage pas la crainte de certains catholiques devant la science et enquête… Aidé de ses petits personnages expressifs et rigolos, qui glissent des concepts philosophiques, l’air de rien, entre deux bulles.
 
La démarche semble légère, et c’est pourtant un travail de pilote. Et Brunor connaît bien les deux écueils à éviter : le concordisme – à savoir tirer les textes bibliques pour leur faire dire ce qu’ils ne disent pas – et la réduction de la Bible à un simple conte pour enfant. La Bible trace une cosmologie générale selon laquelle le monde a eu un commencement, aura une fin et est l’œuvre de Dieu. Il faut prendre ces hypothèses et les comparer à la réalité observée en science pour savoir si elles sont correctes au regard de cette dernière. Or celle-ci démonte plusieurs représentations antiques. La représentation matérialiste de Démocrite par exemple, selon laquelle l’existence du monde est due à des atomes indivisibles et éternels : elle tombe depuis que l’on sait que les atomes n’ont pas toujours existé…
 
L’exercice est stimulant, décapant, chaque question en appelle une autre et la BD passe comme une conférence de Brunor : trop vite.

L’Être et le néant sont dans un bateau. Les indices pensables, tome 5. Brunor. Brunor Éditions. 15 €.

Tags:
bdbrunor
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]