Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 15 avril |
Sainte Anastasie
home iconÉglise
line break icon

La sainteté des déglingués

Public domain

http://en.wikipedia.org/wiki/All_Saints'_Day#mediaviewer/File:All-Saints.jpg

Cahiers Libres - Publié le 04/11/14

La sainteté n'est pas réservée qu'aux consacrés : le Christ est venu pour les malades et les pécheurs. Une unique voie possible : se laisser aimer par Lui.

La sainteté des moines

Il y a différentes formes de sainteté. Celle du moine, cet homme unifié, est exemplaire. Tout son être est ordonné à Dieu : son ongle est ordonné à son orteil, qui est lui-même ordonné à son pied et ainsi de suite jusqu’à sa tonsure, et tout ce corps est lui-même ordonné à son âme et celle-ci, enfin, est ordonnée à son esprit qui, lui, est tout entier remis au Saint Esprit.
Il est une colonne de sainteté. La grâce que déverse l’Esprit sur la cime de son être imbibe harmonieusement son esprit, son âme, son corps, et ce,  jusqu’à son orteil et à son ongle. De haut en bas, de bas en haut, il est saisi. La paix et la lumière divine se laissent voir à tous en cet homme déifié par la grâce.
Ce moine fut façonné par des années d’ora et labora, par des siècles de tradition, par l’environnant de toute une chrétienté. Par la grâce enfin et seulement. Tel un marbre brute, il entra au noviciat ; tel une fine sculpture, il entrera au ciel.

Oui, mais…

Oui, mais que se passe-t-il quand très tôt notre marbre a reçu tellement de coups qu’il ne ressemble déjà plus à rien ? Quand même le plus grand sculpteur n’en pourrait rien tirer ? Que se passe-t-il pour celui dont la blessure est trop profonde pour jamais cicatriser ? Pour celui qui ne sera jamais un bloc de sainteté, une colonne de vertu, un maître de l’apatheia heyschiaste ? Oui, mais : le foiré, le déglingué, le barge, le fou (fol), le cas clinique, le pathologique, le paumé, … bref, le commun.

Il y a une voie, une petite voie, de sainteté pour nous-autres déglingués. En la messe de la Toussaint, ce sont bien les Béatitudes qui furent proclamées ! Heureux qui ? ceux qui pleurent ! Et qui sont ceux qui pleurent ? Ceux qui, marchant depuis longtemps, ont le sentiment de ne toujours pas voir le bout ! Lire la suite sur le site des Cahiers Libres

Tags:
sainteté
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
2
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
3
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
4
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
5
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
6
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
7
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement