Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 janvier |
Sainte Marguerite de Hongrie
home iconÉglise
line break icon

Cardinal Burke : Je n’ai jamais dit que le pape François avait fait du mal à l’Église

© DR

John Burger - Publié le 31/10/14

Le cardinal américain Leo Raymond Burke, préfet du Tribunal de la signature apostolique, a tenu à corriger les propos déformés par le site américain BuzzFeed, le 18 octobre dernier.

Le cardinal Raymond Burke garderait-t-il rancune à l’homme qui l’a exilé de son poste au Vatican ? Dans le monde médiatique d'aujourd'hui, alors que les médias en ligne font la course pour créer le buzz, quitte à dresser les uns contre les autres, ce pourrait bien être l’impression des lecteurs de l’interview du cardinal Burke par  BuzzFeed. Le titre même de l'article original suffisait, à vrai dire, à donner le ton aux lecteurs, sans même avoir besoin de lire plus avant : “Le cardinal conservateur qui s’en est pris au pape François confirme qu’il a été évincé.”

Mais l’Institut  Dignitatis Humana (DHI), qui a contribué à mettre sur pied cette interview, a décidé de clarifier les choses : non, le cardinal américain, considéré par beaucoup comme un conservateur s’efforçant d’éviter que l'Église sous François ne dérive vers l'hétérodoxie, n'a pas attaqué l’évêque de Rome. Cet institut est un groupe de réflexion fondé dans le but de protéger et promouvoir la dignité humaine en se basant sur le fait que l'homme est fait à l'image et à la ressemblance de Dieu. Le cardinal Burke est président de son comité. DHI vient juste de publier une déclaration affirmant que BuzzFeed a commis une "injustice" à l’égard du cardinal avec cet article : “ Le DHI a été contacté par BuzzFeed pour organiser une entrevue avec le cardinal Burke, préfet de la Signature apostolique, ce qu'il a accepté volontiers," dit le communiqué. Il s’agit de l’interview, désormais célèbre, dans laquelle le cardinal Burke aurait dit que « le pape avait fait du mal à l'Église ». Sauf que le cardinal n'a jamais dit une chose pareille ". Le DHI a précisé ce que le  cardinal Burke avait réellement dit dans l’interview : “ Je ne peux pas parler pour le Pape et je ne peux pas dire que telle est sa position sur ceci ; mais c’est  l’absence de clarté concernant la position du Pape sur ce sujet brûlant qui a certainement fait beaucoup de mal” Or BuzzFeed a rapporté que c’est le Pape lui-même qui avait  “fait beaucoup de mal” en ne “disant pas ouvertement quelle est sa position.” “Le cardinal Burke a été clair, dans ce qu’il a réellement dit :  à savoir que, selon lui, c’est l’absence de clarté concernant la position du Pape qui avait fait du mal à l’Eglise", indique le communiqué. “Dans le texte réécrit par BuzzFeed  dans le but de faire sensation, c’est le Pape lui-même qui serait la cause du mal. Différence importante, bien entendu.” Benjamin Harnwell, fondateur du Dignitatis Humanae Institute, a déclaré que la direction de BuzzFeed avait rejeté ses “demandes répétées” d'apporter des corrections. 

Voici la déclaration du Cardinal Burke, jointe aujourd’hui  à celle du DHI :
“En tant que prêtre, évêque et enfin cardinal, je n’ai toujours cherché qu’à servir l’Eglise de Notre Seigneur, dans une humble obéissance au Magistère et au Saint  Père. Néanmoins la confusion concernant mes motifs ne m’aide pas dans ce service, notamment quand des questions importantes sont en jeu.  Je crois très fortement qu’on sert loyalement en exprimant un jugement contraire, en accord avec la poursuite de la vérité, et qu’on sert fidèlement seulement quand on a consciencieusement et clairement parlé, dans l'obéissance à sa conscience. Je n’ai pas dit que  le pape François a fait du mal à l’Eglise.  Au contraire, comme l’interview publiée littéralement aujourd’hui  le révèle, j’ai été parfaitement clair en affirmant  que c’était l’absence de clarté  de la position du Pape sur des questions liées au mariage et à la Sainte Communion qui sont la cause de ce mal. C’est précisément pour cette raison que je puis dire que seule une déclaration du Saint-Père lui-même pourrait maintenant remédier à ce manque de clarté."

C’est également au cours de cette interview que le cardinal Burke, expert en droit canon,  a confirmé  publiquement qu’il quitterait son poste  de préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique pour être affecté au poste pompeux, purement honorifique, de patron de l’Ordre souverain et Militaire de Malte, dont le siège est à Rome.

Traduit de l’édition anglophone d’Aleteia par Elisabeth de Lavigne

Tags:
cardinal burkeFamille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Rachel Molinatti
Avec ToonMe, découvrez des saints animés !
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans vot...
FIV
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : les évêques invitent à quatre ve...
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droi...
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
D'CRUZ FAMILY
Cerith Gardiner
Ensemble, ils ont 1.042 ans : le secret de la...
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement