Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
home iconActualités
line break icon

La réponse cinglante du Vatican aux attaques de l’Onu

La rédaction d'Aleteia - Publié le 07/10/14

Dans une réponse officielle au comité de l’Onu, le Vatican condamne l’intolérance de celui-ci à l’égard des chrétiens.

La père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, avait promis une réponse détaillée au rapport accablant du comité des droits de l’enfant des Nations unies, rendu le 5 février dernier (cf. Aleteia). C’est désormais chose faite, comme le rapporte le site catholique C-FAM, qui publie des passages de la réponse officielle du Vatican aux rudes attaques dont il a fait l’objet pour son rapport sur la lutte contre la pédophilie.

Pour mémoire, le Comité sus-cité avait accusé le Saint-Siège de ne pas avoir reconnu  « l’étendue des crimes commis » par des ecclésiastiques sur des enfants, ni d’avoir pris «  les mesures nécessaires pour faire face à ces affaires de pédophilie et pour protéger les enfants ». Il en avait profité pour lui reprocher son opposition à l’avortement et à la contraception. 
Mgr Silvano Tomasi, observateur permanent du Saint-Siège à l’Onu, avait soupçonné le Comité d’avoir rédigé son rapport avant même d’avoir rencontré la délégation du Saint-Siège, le16 janvier dernier, et de n’avoir pas tenu compte des éléments présentés.  
Le Saint-Siège avait à l’époque garanti une « étude et un examen minutieux» des observations onusiennes, regrettant néanmoins « une tentative d’ingérence dans l’enseignement de l’Eglise Catholique sur la dignité de la personne humaine et dans l’exercice de la liberté religieuse».

A quelques mois de distance, la contre-attaque du Vatican est à la hauteur de la rudesse et de l’injustice des accusations portées par le Comité. Le Saint-Siège accuse en effet ce dernier d’intolérance à l’égard des chrétiens et d’abus d’autorité pour déprécier l’Eglise catholique, lui reprochant sans ambage son non-respect de la liberté religieuse et du droit international. 
Comme le fait remarquer le Vatican, « La mission religieuse et morale du Saint Siège, qui transcende les frontières géographiques, ne peut être transformée en une sorte de juridiction légale universelle, qui d’une certaine manière tombe dans le mandat des organes des traités. Cela exigerait que l’Eglise exerce un contrôle sur les activités quotidiennes de son clergé, de ses religieux, et de tous les laïcs qui vivent sur les territoires des Etats souverains .»

Les “consignes” du comité quant à l’avortement et le mariage entre personnes de même sexe ont été jugées « complètement inacceptables » par le Saint-Siège, dans la mesure où le Traité sur les droits de l’enfant de 1990 précise que celui-ci doit être protégé « avant et après la naissance ». De même, le Vatican souligne que l’orientation sexuelle et les diverses formes de familles sont des « choix de vie subjectifs » qui n’ont jamais été encadrés par des traités de protection des droits de l’homme. 
Enfin, le Saint-Siège accuse le Comité des Nations unies de dévoyer le principe de non-discrimination pour en faire « une arme contre la liberté de religion». 

Le Vatican fut le quatrième Etat signataire de la Convention relative aux droits de l’enfant en 1990. Revoici un extrait de sa déclaration officielle lors de la ratification: « Le Saint-Siège considère la présente Convention comme un instrument approprié et louable visant à protéger les droits et intérêts des enfants, qui sont “ce précieux trésor donné à chaque génération comme un appel à sa sagesse et à son humanité” » […].
« En adhérant à la Convention sur les droits de l’enfant, le Saint-Siège entend exprimer à nouveau sa préoccupation constante pour le bien-être des enfants et des familles. Etant donné sa nature et sa position particulières, le Saint-Siège, en adhérant à cette Convention, n’entend s’écarter d’aucune façon de sa mission spécifique, qui a un caractère religieux et moral ».

ST

Tags:
EnfantsonuPédophilie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
2
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
3
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Mathilde de Robien
La Trinité le dimanche, son ange gardien le mardi. Chaque jour de...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
Mathilde de Robien
Brésil : une statue du Christ plus haute que celle du Rédempteur
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement