Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Synode sur la famille: un couple marié depuis 30 ans témoigne

aleteiaar
Partager

À la veille du synode, Radio Vatican a rencontré Maud et Alex Lauriot Prévost, mariés depuis 30 ans, parents de cinq enfants, sont délégués épiscopaux à la Nouvelle Evangélisation du diocèse d’Avignon.

Maude, vous disiez toute à l’heure que selon vous, l’Église prenait la mesure de ce qu’il se passait, des réalités douloureuses au sein des couples et des familles. Mais pensez-vous toutefois que l’Église soit assez à l’écoute de ces situations ?
Maud et Alex Lauriot : Je pense que de la même manière que l’Église est experte en humanité, elle connait mieux que quiconque le cœur de l’homme et de la femme et elle est aussi experte en conjugalité. Mais il faut effectivement qu’elle apprenne à annoncer de manière vraiment attractive cette bonne nouvelle du mariage et à bien intégrer la gradualité dont on a besoin dans le couple. Il faut qu’on chemine. C’est une perspective. Donc, oui, l’Église est à l’écoute. Maintenant, la façon qu’elle a de signifier n’est pas toujours claire pour nos contemporains. Et je pen
se que c’est là-dessus qu’il faut progresser.
Par rapport à cela, un certain nombre d’évêques reconnaissent que l’on sait très bien catéchiser mais on ne sait pas évangéliser. Un autre évêque qui disait : « Mon Église locale, c’est un géant catéchistique et c’est un nain kérygmatique ». Le Pape François nous aiguillonne depuis son élection et depuis sa première annonce. Effectivement, on espère profondément que ce synode puisse vraiment être un levier très important dans l’annonce kérygmatique auprès des couples, auprès des jeunes sur l’amour conjugal, sur le mariage, etc.

Au final, tandis que le synode s’approche, on voit évidemment énormément d’articles, d’analyses et beaucoup de débats. Est-ce que vous ne pensez pas qu’on risque d’attendre trop de ce synode, notamment en matière doctrinale ou pastorale ?
Maud et Alex Lauriot : À mon avis, c’est sûr qu’on va connaître un synode qui va être assez tonique. On voit bien que dans les débats, il y a des positions qui sont dans un sens, qui sont dans l’autre, etc. Il y a différents scénarios. Ça risque d’être un synode passionnant. Maintenant, nous sommes persuadés que l’Esprit Saint est à l’œuvre dans l’Église, surtout sous l’aiguillon du Pape François et il ne va pas y avoir une victoire des conservateurs ou des progressistes comme certains le prédisent. Il y a surement une troisième voie qui est une voie de synthèse qu’on espère beaucoup plus centrée sur l’évangélisation. Mais là, on se laisse surprendre par l’Esprit Saint mais on est certain que c’est l’Esprit Saint qui nous a préparé une voie de synthèse et une voix qui va tirer toute l’Église et qui va assurer l’unité de l’Église. Donc, on est très confiant dans ce que le Seigneur va donner, même si on ne sait pas du tout dans quel sens ça va aller.
Et on n’attend jamais trop de l’Esprit Saint. Donc, on attend les surprises de l’Esprit Saint !

 

Pages: 1 2

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]