Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

De quoi parlera-t-on durant le Synode sur la Famille ?

Marcin Mazur/UK Catholic
Partager

Au delà des polémiques, le Frère Laurent Tarel nous livre son éclairage sur le synode et une lecture détaillée de l’Instumentum Laboris.

H2 { page-break-inside: avoid; widows: 4; page-break-after: auto; }H2.western { font-family: « Times New Roman »,serif; font-size: 14pt; font-weight: normal; }H2.cjk { font-family: « Arial Unicode MS »; font-size: 14pt; font-weight: normal; }H2.ctl { font-family: « Times New Roman »; font-size: 11pt; font-weight: normal; }

Nous voulons attirer l’attention des lecteurs sur un point capital pour ne pas se tromper sur le contenu de cet article. En effet, tout le travail reste à faire ! Ce sont les évêques réunis autour du Pape François qui auront la charge, en octobre prochain, de réfléchir et de discuter autour de certains thèmes qui ont été déterminés dans l’Instrumentum Laboris. Ce travail sera collégial et visera à rechercher des réponses communes et la mise en œuvre d’une pastorale universelle prenant en compte la diversité des cultures dans lesquelles l’Église est présente. Cet article n’est donc pas une prémonition, ni même une prophétie sur le contenu précis du Synode ; il ne vise pas non plus à créer de nouvelles polémiques, mais il est à comprendre comme un éclairage. Après ces quelques éléments qui nous semblaient importants de mentionner, entrons dans le vif du sujet.

 

De quoi parlera-t-on durant le Synode ?

Le Pape François nous l’a dit longuement, les Pères synodaux parleront de la famille dans le contexte de la nouvelle évangélisation. La perspective est donc bien celle de l’évangélisation, c’est-à-dire de la manière dont l’Église continue de transmettre l’Évangile dans le monde contemporain. Ce grand mouvement, ininterrompu depuis la Passion et la Résurrection du Christ, se réalise en particulier dans la famille, cellule de base de toute société humaine, lieu où grandissent chaque homme et chaque femme, foyer où Dieu désire se révéler, être aimé et adoré. Le Synode va ainsi faire un état des lieux de la situation de la famille, à travers le monde, dans cette perspective de l’évangélisation. Son but principal est ainsi de dégager des lignes de réflexion afin d’encourager une pastorale de la Famille renouvelée face aux défis qui se présentent à elle.

Afin d’avoir une idée des thèmes abordés, il nous faut commencer par lire le document préparatoire servant de base au travail des Pères. Rappelons que ce document est une synthèse de toutes les réponses apportées au questionnaire envoyé aux diocèses ; il est le point de départ du travail des Pères synodaux. Le document se compose de trois parties.
 

1. Communiquer l’Évangile de la famille aujourd’hui

Dans la première partie, le document considère l’Évangile de la famille dans le contexte actuel. Il rappelle que la source primordiale de la famille est Dieu. Il reprend les différents moyens à notre disposition pour connaître cette « Bonne Nouvelle » que constitue la famille pour le monde et pour l’Église : l’Écriture et la Tradition (les documents de l’Église notamment). On y dresse une situation de la connaissance de ces sources de la part des fidèles et des pasteurs. On y rappelle la nécessité, pour la transmission de cet Évangile, d’avoir des prêtres, des ministres et des fidèles qui soient bien formés. La connaissance et la réception de ces enseignements est devenue difficile pour beaucoup et pour de multiples raisons : incompréhension, changement des mœurs, autorité de l’Église peu ou prou reconnue, méconnaissance des situations, contextes sociaux et sociétaux ayant beaucoup changés et peu compatibles avec l’enseignement de l’Église, perte de la foi ou de la pratique des sacrements, etc…

On se rend compte également du changement important ayant eu lieu dans le vocabulaire et la compréhension des données naturelles en jeu dans la question. La Loi naturelle étant comprise comme une simple donnée de la nature que la loi civile devrait faire ‘évoluer’, ou bien devenue pour certains ‘obsolète’. Si le langage doit se renouveler, le document rappelle l’importance, surtout, de faire connaître et d’expliciter le contenu de cette Loi.

Pages: 1 2 3 4

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]