Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 janvier |
Saint Fabien
home iconActualités
line break icon

Jordanie, une oasis menacée

Patriarcat Latin de Jérusalem

Sylvain Dorient - Publié le 18/09/14

Ses frontières communes avec l’Irak, la Syrie et Israël placent le royaume de Jordanie au cœur des conflits du Moyen Orient. Il se montre accueillant devant le flot des réfugiés mais les ressources du pays sont limitées.

Mardi 16 septembre, le roi Abdallah II de Jordanie a affirmé que son pays serait « toujours une oasis de sécurité et de stabilité ». Le roi assure notamment faire de son mieux pour « protéger les chrétiens arabes et renforcer leur présence dans la région ». Ils représentent 6% de la population originale.

La Jordanie est une terre d’accueil pour les exilés depuis longtemps. Les Palestiniens y seraient près de 2 millions, les Syriens et Irakiens 600 000, et cela dans un pays de 6,5 millions d’habitants, six fois plus petit que la France. Malgré toute la bonne volonté des Jordaniens, la pression exercée par les nouveaux arrivants pourrait devenir insupportable. Le problème de l’eau, notamment, se pose dans cette région qui est l’une des plus arides de la planète. Les écoles et les établissements de santé sont surchargés, aggravant la situation d’une population déjà pauvre.

Le nouvel afflux syrien réveille un problème ancien du royaume : le manque de cohésion nationale. Une grande partie de sa population est composée de Palestiniens qui possèdent un passeport jordanien mais refusent cette identité, de peur d’enterrer le rêve d’un retour au pays. Les rois de Jordanie craignent donc d’être renversés en raison de leur politique de relative neutralité vis à vis d’Israël. En 1970 le roi Hussein affrontait l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). A l’époque, l’armée syrienne avait envahi le pays et la monarchie n’avait dû son salut qu’à l’intervention de l’armée israélienne. L’actuelle guerre en Syrie amène quotidiennement 1000 nouveaux réfugiés, et les Jordaniens craignent qu’ils importent leurs problèmes avec eux, notamment les groupes de djihadistes radicaux.

Le roi Abdallah II a rejoint la coalition contre l’État Islamique et se montre optimiste : « Nous sommes en position de force… un avenir meilleur est à venir ». 

Tags:
jordanie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans votre jardin avec ces v...
4
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droit de séjour dans l’é...
5
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
6
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
7
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement