Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 février |
Saint Alexandre
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Israël s’approprie 400 hectares de terres près de Bethléem

Muro de Israel – fr

AIS Brasil

Muro de Israel, que separa o território judeu do árabe

La rédaction d'Aleteia - publié le 01/09/14

La justification officielle à cette décision quasi sans précédent : des représailles à l'assassinat de trois jeunes étudiants juifs le 30 juin dernier.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Fallait-il vraiment utiliser l’argument des représailles, suite au meurtre odieux de trois étudiants fin juin, pour annoncer une telle décision, ou bien assumer à la fois la volonté de poursuivre la colonisation et celle de remonter le niveau de popularité du gouvernement israélien, sorti affaibli de ces 50 jours de bombardements impitoyables de Gaza, en réponse à un flot quasi  ininterrompue de roquettes ? Quoiqu’il en soit, c’est une annonce quasi sans précédent qui vient d’être faite par les autorités israéliennes, à peine quelques jours après l’annonce d’un cessez-le-feu à Gaza : l’appropriation par Israël de 400 hectares de terres en Cisjordanie, à une dizaine de kilomètres au sud de Bethléem, à Gva’ot, près de Gush Etzion.

Une vieille loi ottomane de 1858
Cette procédure d’appropriation serait fondée sur une loi ottomane datant de 1858, selon laquelle l’Etat peut récupérer la propriété des terres non occupées et non cultivées.Une telle décision constitue hélas une véritable incitation à la violence de la part des palestiniens lésés. Le conseil des colonies de Gush Etzion ne s’y est pas trompé en saluant cette décision dans un communiqué, en y voyant le prélude à l’expansion de Gva’ot, où ne vivent pourtant pour l’instant que 10 à 15 familles de colons, et à la naissance d’une "nouvelle ville". Les opposant à cette décision ont 45 jours pour faire appel.

Selon le collectif "la Paix maintenant", depuis 2009 et l’arrivée de Benjamin Netanyahu, le nombre d’unités (logements ou maisons) construites est passé de 1500 à 1800 les années précédentes à 2 000 à 2 500. L’objectif est clair : empêcher toute continuité géographique côté palestinien, entre murs, colonies et routes interdites, et rendre de facto impossible tout retour en arrière de la colonisation. Au total, 350 000 colons vivent actuellement en Cisjordanie, et environ 200 000 à Jérusalem. Avec cette dernière décision, le processus de paix recule encore, tout comme le rêve d’arriver à bâtir un jour une solution à deux Etats, vivant en paix côte à côte.

Tags:
Israël
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement