Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Nigeria : Boko Haram proclame à son tour un califat islamique

AFP PHOTO / BOKO HARAM
NIGERIA, UNKNOWN : A screengrab taken on March 24, 2014 from a video obtained by AFP shows a man claiming to be the leader of Nigerian Islamist extremist group Boko Haram Abubakar Shekau. Boko Haram has claimed responsibility for an attack on a key military barracks in Nigeria, in a new video obtained on March 24, 2014 by AFP that warns of further bloodshed, including against civilians. The man appeared younger, thinner and with different mannerisms from older videos, which could prompt fresh questions about whether the militant leader, who had previously been reported killed, is still alive. RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / BOKO HARAM" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Partager

Un califat de plus ? C'est cette fois le leader de Boko Haram qui proclame le sien dans le nord-est du Nigeria...

Localité après localité, Boko Haram se taille un royaume de peur et de mort au Nigeria (voir notre article ici). On est d’ailleurs toujours sans nouvelles des centaines de jeunes filles dont l’enlèvement avait suscité l’émotion du monde entier, mais bien peu d’actions sur le terrain… (à lire sur Aleteia).
Cette fois, le chef de la secte islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau, a annoncé la création d’un califat islamique à Gwoza, dans le nord-est du Nigeria. Un de plus, serait-on tenté de dire. Comment compte-t-il le faire cohabiter avec celui de son "confrère" Abou Bakr Al-Baghdad, à qui il avait dit apporter son soutien dans une vidéo diffusée en juillet dernier ?
"Ils appellent (ce pays) le Nigeria. Nous sommes dans le califat islamique. Nous n’avons rien à faire avec le Nigeria", a ainsi déclaré le leader de Boko Haram dans une nouvelle vidéo.
Une déclaration qui vient tout cas confirmer le changement de cap stratégique de la secte islamiste, qui semble bien s’inspirer des actions de l’EEIL pour passer du stade de la guérilla, du vol, des meurtres et des enlèvements à la conquête de territoires durable. Elle s’en inspire également dans la mise en scène de massacres et d’exécutions sommaires, diffusés par la suite en vidéo auprès des médias et via le Net. Depuis son apparition, Boko Haram aurait, selon les chiffres de l’ONU et d’Amnesty International, tué plus de 10 000 personnes.
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]