Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconActualités
line break icon

Irak : le peuple Yezidi entre massacres, viols et suicides

ishtartv

Solène Tadié - Publié le 20/08/14

Les hommes de la minorité yezidie refusant de se convertir sont toujours massacrés par l’EI, et leurs femmes violées par les jihadistes se suicident en masse.

Après l’effroyable nouvelle de la vente de plus de 700 femmes yezidies sur un marché aux esclaves spécialement instauré par les islamistes au prix de 150 euros (cf. Aleteia), l’abjection s’est poursuivie ce week-end avec le nouveau massacre de 80 hommes yezidis dans un village irakien par les islamistes de l’EI, pour avoir refusé de se convertir, rapporte Times of Israel

Si la plupart des dizaines de milliers de Yezidis piégés sur le mont Sinjâr par les islamistes ont pu prendre la fuite grâce aux frappes américaines ciblées sur le siège de l’EL, de larges parties du nord et de l’ouest de l’Irak ainsi que du nord-est de la Syrie sont encore sous contrôle du pseudo-califat, qui a pris d’assaut vendredi dernier le village de Kocho, dans le nord de l’Irak. Les jihadistes ont attaqué les habitants – en grande majorité yezidie – qui n’avaient pas quitté leurs habitations, causant la mort d’au moins 80 villageois qui refusaient de se convertir. Leurs femmes et enfants ont été capturés et emprisonnés.

Le sort de ces femmes constitue une preuve supplémentaire du génocide vécu par la minorité yezidie. Parmi les survivants et témoins encerclés sur le mont Sinjâr, de nombreuses personnes rapportent que le viol systématique des femmes non-musulmanes par les combattants de l’EI a des conséquences dévastatrices sur la population.Selon différents témoignages de survivtantes, certaines victimes ont préféré se suicider après les assauts en sautant du mont Sinjâr, tant le déshonneur et le traumatisme leur était intolérable. 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=sEw50Q6fSfg%5D

Le Conseil de sécurité des Nations unies a finalement adopté vendredi 15 août une résolution inscrivant six “individus extrémistes” sur sa liste de sanctions : Aldelrahman Mouhamad Zafir al Dabidi al Jabani, Hajjaj Bin Fahd Al Ajmi, Abou Mohamed al Adnani, Said Arif, Abdul Mohsen Abdallah Ibrahim al Charekh, et Hamid Hamad Hamid al-Ali. Le conseil demande ainsi le désarmement et la dissolution immédiats de l’État islamique, du Front al-Nosra – branche syrienne d’Al-Qaïda – et des autres formations liées à Al-Qaïda.
Le texte est placé sous le chapitre VII de la Charte de l’ONU, qui permet de recourir à des sanctions, voire à la force, pour le faire appliquer. La résolution n’a cependant pas autorisé d’intervention militaire pour le moment.

Tags:
Chrétiens d'OrientIslamyezidis
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement