Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 janvier |
Saint Fabien
home iconÉglise
line break icon

Saint Ignace de Loyola, conquistador de Dieu

© DR

Jacques Gauthier - Le blogue de Jacques Gauthier - Publié le 31/07/14

L’Eglise fête ce 31 juillet le fondateur de la Compagnie de Jésus et l’initiateur des Exercices spirituels : une âme de feu à la conquête pacifique du monde « pour la plus grande gloire de Dieu ».

(Légende illustration : saint Ignace de Loyola (1491-1556) montrant sa devise et celle de la Compagnie de Jésus) 

Du blogue de Jacques Gauthier

La vie d’Ignace de Loyola apparaît comme une longue quête spirituelle dont la connaissance de soi et de Dieu passe par un discernement intérieur. Le fondateur des Jésuites  va concilier foi et humanisme, liberté et humilité, par des exercices spirituels qui disposent la personne à chercher et à trouver la volonté divine dans sa vie. « À la plus grande gloire de Dieu » sera sa devise et celle de son ordre. Il voudra sans cesse trouver Dieu en toutes choses, répandant le règne du Christ par sa Compagnie jusqu’aux extrémités du monde. La Compagnie de Jésus donnera de grands saints à l’Église. Le pape François est actuellement l’un de ses plus illustres fils.

Chevalier et pèlerin
Né en 1491, à Azpeitia, au château de Loyola, dans le Pays basque espagnol, Inigo Lopez est le onzième enfant d’une famille de chevaliers. Il fait un séjour à la cour de Castille et s’adonne aux vanités du monde. Officier dans l’armée du roi de Navarre, il est blessé aux jambes au siège de Pampelune en 1521, ce qui lui vaut une année de convalescence au château natal. Laissant les romans de chevalerie, il lit deux ouvrages à sa disposition : La vie de Jésus Christ, du chartreux Ludolf le Saxon, et La légende dorée, de Voragine. Touché par la grâce, il se convertit. Désormais, il ne servira plus les princes de la terre, mais défendra l’Église pour la gloire de Dieu. En même temps, dans un autre château, celui de Wartburg en Allemagne, Luther prendra un chemin différent.
En 1522, on voit un jeune homme boiteux se rendre en habit de mendiant dans le monastère que les bénédictins avaient bâti sur le Montserrat, en Catalogne. Il s’approche joyeux de ce lieu de pèlerinage à la Vierge noire, gravit le mont, fait sa confession à un moine, s’agenouille devant l’image de la Vierge et passe toute la nuit en prière et en larmes. Il a vingt-neuf ans. Son ardeur est telle qu’il s’enferme onze mois dans une grotte à Manrèse, où il vit de grandes épreuves spirituelles. Il reçoit le don de discernement qui inspirera la rédaction des Exercices spirituels, sans cesse remaniés jusqu’à la fin de 1540. Mais Ignace reste chevalier dans l’âme. En mars 1523, il part à pied pour Jérusalem, dans l’intention surtout de convertir les infidèles.
Il écrit dans son autobiographie :
« Quand je pensais à ce qui est du monde je m’y délectais; mais quand ensuite, fatigué, je le laissais, je me trouvais sec et mécontent. Mais quand je pensais aller nu-pieds à Jérusalem, à ne manger que des herbes, à faire toutes les autres austérités que je voyais avoir été faites par les saints, non seulement j’étais consolé quand je me trouvais dans de telles pensées, mais encore, après les avoir laissées, je restais content et allègre. Mais je ne faisais pas attention à cela et ne m’arrêtais pas à peser cette différence jusqu’à ce que, une fois, mes yeux s’ouvrirent un peu : je commençai à m’étonner de cette diversité et à faire réflexion sur elle; saisissant par expérience qu’après certaines pensées je restais triste et après d’autres allègres, j’en vins peu à peu à connaître la diversité des esprits qui m’agitaient, l’un du démon, l’autre de Dieu . »
On reconnaît l’attention aux mouvements intérieurs, la dynamique du désir, le jeu des passions, comme la joie et la tristesse, qui seront au centre des Exercices spirituels et du discernement des esprits, si chers à la spiritualité ignacienne.

Fondation de la Compagnie de Jésus
De 1526 à 1528, Ignace entreprend des études de latin aux universités d’Alcala et de Salamanque. On le prend pour un illuminé; l’Inquisition l’emprisonne. Il reprend ses études à l’université de Paris, de 1528 à 1535, où il obtient le grade de maître ès arts. C’est à Paris qu’il recrute quelques étudiants qui partagent son idéal : François Xavier, Pierre Favre, Lainez, Salmeron… En 1534, ils font profession à Montmartre, dans une chapelle dédiée au martyre de saint Denis. Aux trois vœux réguliers, ils ajoutent le vœu d’évangéliser les infidèles en Palestine et, si ce projet se réalise, de se mettre à la disposition du pape. Les bases de la congrégation des Clercs de la Compagnie de Jésus, ou Jésuites, sont jetées. Le futur général de l’ordre est ordonné à Venise en 1537. Il écrit à ses premiers frères : « Allez et enflammez le monde. » Le pape Paul III approuve la Compagnie de Jésus en 1540. Ses membres sont liés par un vœu spécial d’obéissance au pape qui les rend disponibles pour toutes sortes de missions dans le monde.

  • 1
  • 2
Tags:
ignace de loyolajesuite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans votre jardin avec ces v...
4
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droit de séjour dans l’é...
5
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
6
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
7
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement