Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 18 octobre |
Saint Luc
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Taubira / Leclère : une condamnation boomerang

ALAIN JOCARD

Philippe Oswald - Publié le 16/07/14

La condamnation d’une ex candidate FN à neuf mois de prison ferme pour avoir ignominieusement comparé la Garde des sceaux à un singe est préjudiciable à la justice…et à la victime !

Anne-Sophie Leclère, candidate FN dans les Ardennes, avait trouvé spirituel de publier sur Facebook une photo comparant Christiane Taubira, ministre de la Justice et garde des Sceaux, à un singe. Attaquée par le « mouvement guyanais Walwari », cette ardennaise a été jugée…en Guyane et condamnée à rien moins que 9 mois de prison ferme,  5 ans d’inéligibilité, à verser 50 000 euros de dommages et intérêts au mouvement Walwari.
Un verdict beaucoup plus lourd que les réquisitions du procureur et excédant même que ce que prévoit le Code pénal. Le Front National, bien qu’il eût exclu sa piètre candidate après cette publication aussi révoltante qu’inepte, a quant à lui écopé d’une amende de 30 000 euros.
« L’ex-candidate FN aux municipales à Rethel (Ardennes) va faire appel de sa condamnation », rapporte Libération.

« Ne soupçonnons jamais la justice », venait de prêcher le président de la République le 14 juillet. Or ce jugement extravagant ne tient pas la route, d’où une gêne visible jusque dans les rangs de la majorité. Et permet au Front National, qui lui aussi fait appel, de dénoncer un « jugement politique ».

Sans surprise, le FN  qualifie le procès de « chausse trappe », rapporte Le Monde : «On voit bien que c’est un jugement politique. C’est le mouvement Walwari créé par Madame Taubira en 1993 qui est à l’origine de la plainte à Cayenne», a souligné le vice-président du Front National. «C’est grotesquement disproportionné si l’on compare à d’autres coupables», a poursuivi  Florian Philippot, qui commentait ce verdict sur BFMTV et RMC, en donnant plusieurs exemples de condamnations inférieures à 9 mois pour des faits notoirement plus graves qu’une insulte, même insupportable. « La justice est impitoyable quand Madame Taubira est victime. Elle est beaucoup plus laxiste et douce quand ce sont d’autres victimes», poursuit-il, assurant que «l’ombre de Madame Taubira est derrière tout cela ». Il affirme en outre que le FN n’avait pu trouver d’avocat pour le défendre en Guyane et que sa demande de récusation du président du TGI guyanais, pour appartenance au Syndicat de la magistrature, n’a pas été entendue. «Le Front national, comme parti politique, se retrouve condamné. A quel titre? Le Front national n’a jamais donné les moyens à Mme Leclère d’avoir ces propos-là. Dans le droit français, il n’y a pas de responsabilité pénale d’une personne morale pour un délit relatif à la liberté d’expression. Ce jugement n’a pas de légalité, nous irons évidemment en appel», a ajouté Florian Philippot.

Moins attendu, ce commentaire, sur RTL, ce matin, d’ Alain Jakubowicz président de la Licra : " Est-ce que le Front National doit être juridiquement et pénalement tenu pour responsable des propos tenus de Madame Leclère ? J’avoue que je suis un peu sceptique sur le plan juridique et non moral." "Peut-être que la peine est trop lourde", a concédé sur France Info, la sénatrice EELV du Val-de-Marne, Esther Benbassa, tout en jugeant la condamnation d’Anne-Sophie Leclère  «nécessaire ». Peu encline à l’indulgence envers le Front National, la député européenne Nadine Morano (UMP) a quant à elle tweeté : « 9 mois ferme pour avoir traité Taubira de singe, j’espère que pour m’avoir traitée de salope Bedos sera logé à la même enseigne ».

Le fait est, énumère l’écrivain Laurent Obertone dans Valeurs actuelles, que « pour prendre neuf mois ferme, il faut forcer un barrage et blesser sept policiers (Ouest-France, 1er juillet 2014), tabasser sa femme jusqu’à lui briser les côtes et agresser un unijambiste à l’aide d’une massue à pics (L’Observateur du Valenciennois, 9 mai 2011), (…) tirer des coups de feu sur quelqu’un (L’Observateur du Douaisis, le 29 octobre 2011), être président local de SOS racisme, militant anti-violence, et défigurer sa compagne à coups de pied au visage, "avec acharnement", jusqu’à lui déchausser quatre dents, lui fracturer le nez, la couvrir de sang des pieds à la tête (la Voix du Nord, le 9 août 2012), se livrer à une séance de torture raciste sur un étudiant blanc -agression, séquestration, vol- (Métro, 20 juin 2013). »

  • 1
  • 2
Tags:
Christiane Taubira
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
2
Mathilde de Robien
Les questions à se poser pour savoir si on aime vraiment
3
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
4
Agnès Pinard Legry
Le miracle qui va faire de Jean Paul Ier un bienheureux
5
Bracelet Marie-Antoinette
Marzena Devoud
L’émouvante histoire du bracelet de Marie-Antoinette
6
Pope Francis - speech
I.Media
Le pape François plaide pour l’inculturation de l’Évangile
7
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement